Ça y est ! Le CR Belouizdad a trouvé le successeur
de Franck Dumas sur le banc. Le choix des dirigeants s’est porté sur le Serbe Zoran Manojlović qui drivera le
« Chabab » jusqu’à la fin de la saison dans un premier temps. Bien évidemment, il y aura une éventuelle prolongation du contrat si les résultats obtenus sont satisfaisants. Notamment en Ligue des Champions CAF, puisque la direction a opté pour un technicien qui a une certaine connaissance des caractéristiques de cette compétition. Un aspect qui a été décisif dans sa désignation.

Par Mohamed Touileb
La mission qui lui est confiée ne sera pas facile. Surtout que les choses sérieuses en Ligue des Champions vont commencer dès le mois de mai prochain. Dans exactement 9 jours, les Belouizdadis seront fixés sur leur prochain adversaire en quart de finale dans le tournoi continental. Et ça sera Simba SC, le WA Casablanca ou l’Espérance Tunis. C’est sans le coach Franck Dumas, démis de ses fonctions avant de disputer les deux dernières journées dans la phase de poules, que les « Rouge et Blanc » ont obtenu une qualification sur le fil pour se retrouver dans le top 8 de la prestigieuse épreuve.

Le Wydad AC et Primeiro de Agosto dans le CV
Dans un premier temps, face au TP Mazembe à Alger, l’équipe a été drivée par Slimane Rahou avant que Karim Bekhti ne les emmène en Afrique du Sud pour aller chercher un précieux succès contre le Mamelodi Sundowns à Pretoria. Deux résultats salvateurs qui ont permis aux Champions d’Algérie sortants, mal-engagés pour une qualification, de prolonger leur aventure en Afrique.
A partir de là, c’est une autre compétition qui va débuter avec la phase de la mort subite. Sur une double-confrontation, tout peut arriver. Et la direction chababiste compte mettre toutes les chances de son côté pour aller le plus loin dans ce challenge. C’est pour cette raison que dans la quête d’un successeur à Dumas, le Conseil d’Administration a cherché un driver qui a l’habitude de disputer les épreuves CAF.
Le choix s’est donc porté sur Zoran Manojlović qui sort d’une expérience sur le banc d’Al-Hilal Omdurman que le CRB a affronté lors de la phase de groupes. C’est en marge de cette confrontation que celui qui a drivé le Wydad Casablanca (Maroc) et le CD Primeiro de Agosto (Angola) aurait été approché.

Remonter la pente en Ligue 1
On ne sait pas si cette greffe sur la barre technique sera compatible. Toutefois, ce choix semble obéir à une certaine logique tant les gars de Laâquiba font de la consécration dans la C1 CAF un objectif majeur bien que difficile à atteindre tant la concurrence est qualitative.
Par ailleurs, il y a aussi la pente à remonter en championnat pour le détenteur du titre de champion qui accuse déjà un retard conséquent sur l’ES Sétif qui est aux commandes avec 39 unités. Les camarades d’Amir Sayoud pouvaient revenir à 9 longueurs, avec un match en moins à disputer, des Sétifiens en cas de victoire chez le CA Bordj Bou Arréridj qu’ils affrontaient hier en soirée à l’heure où nous mettions sous presse. Diriger le CRB sera la première expérience de Manojlović en Algérie. Et il devra faire ses preuves. Tout est à écrire.