Sur la liste des transférables de Leicester City (Premier League/Angleterre) lors du mercato estival, Islam Slimani n’a, finalement, bougé nulle part. Alors que toutes les données le condamnaient à être mis au placard, son entraîneur Brendan Rodgers a vu en lui un élément qui pourrait apporter un plus devant. Même en présence de l’indéboulonnable Jamy Vardy. C’est certain, le «Fennec» est taillé pour le haut niveau. Et il aura, encore une fois, l’occasion de le prouver. Comme ce fut avec l’AS Monaco l’an dernier. Les 20 minutes qu’il a jouées avant-hier contre Aston Villa (défaite 0-1) ne seraient qu’un début.

A vrai dire, le passage remarquable par le Rocher ne permettait pas de lui manquer de considération. Les «Foxes» avait fixé une option d’achat comprise entre 7 et 9 millions d’euros pour vendre la dernière année de contrat de l’ancien avant-centre du CR Belouizdad. Un temps sérieusement proche du Stade rennais (Ligue 1 Uber Eats/France), le fer de lance n’a pas rejoint le club breton qui l’avait pourtant inclus dans ses plans.
A partir de là, il ne restait pas beaucoup d’options sérieuses pour le meilleur buteur de l’équipe nationale en activité (29 réalisations). A part celles qui menaient dans les championnats du Golfe. Que nenni pour lui car «SuperSlim», comme le surnommaient les supporters du Sporting Lisbonne qui était sa porte de l’Europe, voulait rester en Europe.

Un binôme avec Vardy ?
L’auteur du but de la qualification historique pour le second tour de la Coupe du Monde 2014 au Brésil restait sur un bilan remarquable lors de son prêt pour le team de la Principauté. Avec 9 buts et 8 offrandes en 19 apparitions toutes compétitions confondues, la copie était limpide. Même si son âge et la politique de rajeunissement prônée par les dirigeants de l’ASM ont fait qu’ils ne bouclent pas définitivement son transfert afin qu’il reste aux côtés de son binôme Wissam Ben Yedder.
En tout cas, du côté des «Foxes», le coach n’est pas insensible aux qualités du numéro 13 de l’EN. «Bien sur que je lui souhaite la bienvenue chez nous après qu’il ait échoué à trouver un autre club. Il est important d’avoir de bons joueurs comme lui au club. Il est important d’avoir des joueurs de qualité et il l’a démontré pendant son prêt à Monaco. Je l’ai vu plusieurs fois jouer à la télévision. C’est quelqu’un qui peut nous être très utile», a reconnu Rodgers en indiquant que «l’une de ses forces c’est de déborder par les côtés, donc il peut nous donner plus d’option sur le terrain. Il peut jouer dans un autre poste en attaque qu’en pointe.»

Carte importante pour Belmadi
Cette flexibilité tactique a fait que le technicien nord-irlandais a finalement décide de l’ajouter sur la liste des éléments concernés par le championnat et, probablement, sur celle de l’Europa League. Il est évident qu’être sur échiquier du driver de l’actuel deuxième du challenge anglais n’est pas le fruit du hasard ou de la chance. Cela prouve que Slimani est un footballeur de qualité. Même à 32 ans, il n’a pas abdiqué ou pensé qu’il n’a plus les jambes pour jouer à un niveau d’exigences des plus élevés.
D’ailleurs, lors de la conférence d’avant-match amical face au Nigéria, Djamel Belmadi, sélectionneur national, a loué sa mentalité de performeur : «Il voulait être avec nous. Il aurait pu choisir la facilité en allant dans le Golfe, mais il ne l’a pas fait et ça me plait.» Ce qui le réjouira plus sera certainement de le voir retrouver son efficacité de la saison dernière. En effet, cela aidera beaucoup les «Guerriers du Désert» dans les prochaines échéances qui sont les qualifications de la CAN-2021 et celles de la Coupe du Monde 2022. L’expérience et l’opportunisme de Slimani pourraient s’avérer importante. Surtout que Baghdad Bounedjah est un peu en dedans depuis quelque temps. n