Après un second match compliqué, mais finalement bien négocié contre le Mali (victoire 1-0), l’équipe nationale aura un dernier rendez-vous amical pour ce mois de juin. Et ça ne sera pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’un derby maghrébin contre la Tunisie à Tunis. Un duel qui pourrait être historique pour les Verts si jamais ils alignent un 27e match sans défaite. Une barre qui sera synonyme de record absolu d’invincibilité en Afrique, puisque la marque est actuellement partagée avec les Ivoiriens.

Par Mohamed Touileb
C’est l’équipe que les « Fennecs » ont le plus affrontée à travers l’histoire avec un total de 43 confrontations. Les Algériens et les Tunisiens comptent le même nombre de victoires : 15 alors qu’ils se sont quittés dos à dos à 13 reprises. Loin de l’historique, il faut savoir que cette explication mettra aux prises les Champions d’Afrique contre l’équipe africaine la mieux classée dans le ranking FIFA (26e place). Les « Verts » pointent 7 places derrière et sont 4e dans la hiérarchie continentale. Sachant qu’une victoire pourrait leur permettre de signer un record absolu et de grappiller deux rangs dans le classement FIFA, on peut dire qu’il y a de la motivation et des enjeux.

Mejbri veut le scalp des Champions d’Afrique
Par ailleurs, « El-Khadra » pourrait profiter des défections de deux joueurs importants : Youssef Msakni et Ferjani Sassi en l’occurrence. Toutefois, ces absences ne semblent pas inquiéter du côté des Aigles de Carthage. Surtout qu’Hannibal Mejbri et Elyès Skhiri se disent prêts pour faire le boulot. D’ailleurs, le premier nommé, qui est sociétaire de Manchester United, est déterminé pour s’imposer contre Riyad Mahrez & cie. « Une victoire contre l’Algérie serait très importante pour nous et tous les tunisiens. Il faut bien préparer les grandes échéances », a noté le « Red Devil » qui a fêté sa première sélection il y a 4 jours face à la RD Congo. Cette partie, aussi amicale soit elle, reste un derby que chaque sélection voudra bien négocier. « Les derbies se jouent toujours sur de petits détails. Il y aura beaucoup d’engagement. Notre objectif est évident. Nous jouons chaque rencontre pour gagner et avancer dans le classement Fifa. Nous sommes aussi sur une bonne dynamique. Nous sommes prêts pour cette rencontre. On essaye d’imposer une domination sur le terrain à chaque fois qu’on joue à Radès, on impose notre style quel que soit l’adversaire », a estimé Mondher Kebaïer, sélectionneur de la Tunisie.

L’équipe type alignée par Belmadi
Comme lui, son homologue Belmadi a évoqué le classement FIFA qui sera déterminant pour recevoir au « retour » des barrages pour la Coupe du Monde 2022. Le coach des « Guerriers du Désert » a assuré connaître « cette équipe de Tunisie, ils savent qu’on la connaît. C’est une équipe qui a beaucoup d’expérience, avec des joueurs habitués à l’Afrique et qui savent gérer les matchs.
Ces rendez-vous amicaux sont loin d’être sans enjeu pour moi, puisqu’ils seront déterminants pour le prochain classement de la Fifa. Notre objectif est de préserver notre position dans le Top 5 continental, pour pouvoir disputer un éventuel match (retour) des barrages du Mondial 2022 chez nous.»
Il n’y a pas à dire, l’envie de bien négocier cette empoignade est palpable dans les deux camps. Belmadi devrait aligner son onze-type avec Youcef Atal qui sera de retour après avoir fait l’impasse sur l’explication contre le Mali. Pour rappel, le latéral droit avait ressenti un gène à la cuisse et le staff n’a voulu prendre aucun risque.