Le menu sera consistant pour l’équipe nationale lors de la date FIFA d’octobre. Deux sparring-partners et pas des moindres. Le Nigéria le 09 octobre (20h30) en Autriche et le Mexique 4 jours plus tard (20h) à La Haye (Pays-Bas), les « Verts » ne vont pas chômer et devront prouver qu’ils n’ont pas perdu leur football après 11 mois d’arrêt forcé en raison de la pandémie du Coronavirus.

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’EN, avait exigé que la Fédération algérienne de football (FAF) lui organise deux rencontres « avec deux gros morceaux africains » afin qu’il puisse préparer les prochaines échéances qu’attendent ses poulains. Après de longues tractations et des négociations lancées par l’organisateur EVOL Sport, les « Fennecs » ont eux deux adversaires d’un sérieux calibres même s’ils ne sont pas tous les deux issus de la zone CAF. Il faut dire que caler des rencontres dans un contexte sanitaire aussi imprévisible et complexe n’est pas chose facile. Surtout que les stages se dérouleront en dehors de l’Afrique dans des pays dont les autorités doivent accorder le «OK» pour fouler leur sol comme le stipule le protocole anti-COVID-19.

Algérie – Mexique : Viva fútbol
Ce qu’il faut savoir, c’est que les « Verts » pouvaient affronter les Ghanéens ou les Camerounais après les Nigérians. Mais cela n’a pas pu se faire pour diverses raisons. Pour ce qui est du Ghana, c’est Belmadi qui n’en a finalement pas voulu car les « Black Stars » ne s’étaient, dans un premier temps, pas montrés chauds à l’idée de jouer les « Guerriers du Sahara ». Ils n’ont recontacté la FAF qu’après l’annulation de leur rencontre face à la Guinée équatoriale. Une attitude n’ayant pas plus au driver d’« El-Khadra » qui n’a pas voulu que l’Algérie soit une solution de rechange. Quant au Cameroun, ils ont mis beaucoup de conditions, financières notamment pour ce qui est du paiement des billets d’avion et l’hébergement, pour accepter d’affronter Riyad Mahrez & cie. Surtout que cette rencontre devait se jouer dans un lieu autre que les Pays-Bas où les « Lions Indomptables » croiseront le fer avec le Japon le 9 octobre. C’est finalement en terre néerlandaises que les Algériens joueront leur second match test face au… Mexique. Un duel des plus inattendus mais qui promet d’être spectaculaire tant la fibre footballistique des deux équipes présente des similitudes certaines.

Les Aztèques, prologue mondialiste
« El Tri » est classée 11e dans le ranking FIFA. Ce qui veut dire que c’est une sélection d’un certain niveau. Les « Aztèques » font constamment partie des qualifiés pour la Coupe du Monde avec 7 présences d’affilée depuis 1994 aux Etats-Unis.
C’est clair, Belmadi ne pouvait pas laisser passer cette belle occasion pour s’arrêter sur la progression de ses protégés et, éventuellement, les préparer pour le but suprême : disputer le prochain Mondial 2022 de football au Qatar. Mais, avant cela, il faudra remobiliser le groupe et composer avec des absences importantes pour octobre à l’instar de Youcef Belaïli, Djamel Benlamri et Youcef Atal. Les deux premiers ne sont pas compétitifs car sans entraînement depuis des mois alors que le dernier nommé est blessé et out pour un mois.