C’est le grand jour pour l’équipe nationale de handball qui amorce sa 15e participation au Championnat du Monde 2021 en début de soirée (18h) face au Maroc. Ayant hérité d’une poule « F » complétée par l’Islande et le Portugal, qui joueront à 20h30, les « Verts » espèrent se hisser au second tour de la compétition « new look » qui renferme 32 participants pour la première fois. Pour cela, il faudra terminer dans les 3 premiers du quartet à l’issue des 3 tests. C’est pour dire que celui face aux Marocains est hautement important pour espérer prolonger le Mondial qui s’étalera du 13 au 31 janvier en Egypte.

Le traumatisme de l’édition 2015 au Qatar est là. Cette honteuse 24e et dernière place qui avait tiré la sonnette d’alarme pour notre handball. Pourtant, une année auparavant, l’Algérie avait terminé championne d’Afrique sur ses terres. L’EN retrouve la messe planétaire après s’être absentée lors des deux dernières séquences.
Pour Alain Portes, l’objectif sera de s’extirper de ce tour d’écrémage de 8 poules de 4 afin d’atteindre la phase avec 4 poules de 6 à l’issue de laquelle les 8 quart-de-finalistes seront connus. « Je suis quelqu’un qui a de l’ambition et je vais essayer de transmettre cela à mes joueurs qui veulent disputer le second tour de ce rendez-vous mondial. A 59 ans, je me prépare pour jouer mon 2e championnat du monde, ce qui est déjà motivant pour moi et pour la sélection algérienne », avait lâché le technicien français. Ce dernier avait déjà dirigé la sélection tunisienne, qu’il avait emmené 2 fois sur le toit africain (2010 et 2012), dans ce rendez-vous en 2011 terminant à la 20e place.

Un adversaire « de qualité »
Pour éviter de se contenter de disputer la Coupe du Président qui regroupe les éliminés du premier tour, les coéquipiers du portier Khelifa Ghodbane, ne doivent pas rater leur entame du tournoi. Ils croiseront le fer avec les « Lions de l’Atlas » qui ont « beaucoup progressé durant ces huit dernières années. On va essayer de les battre. Je l’ai vu jouer l’année dernière, c’est une équipe qui a des qualités, mais elle a très peu joué comme nous. C’est un match derby et la motivation des joueurs fera la différence », estime Portes. Les deux adversaires du jour savent que cette opposition pourrait décider de l’avenir dans cette épreuve. « C’est un derby africain, on respecte beaucoup l’Algérie, mais on va travailler pour réaliser un bon résultat contre eux, c’est primordial pour nous », a, pour sa part, indiqué Noureddine Bouhadioui, premier responsable de la barre technique du Maroc. Certes, le CV de l’Algérie lui donne les faveurs des pronostics pour ce duel. Mais tout se passera sur le terrain avec une empoignade qui aura tout d’un match couperet. Et les camarades de Messaoud Berkous savent, manifestement, à quoi s’en tenir. Surtout que leur driver les a avertis pour ne pas prendre l’adversaire à la légère. Le Sept national aura tout à prouver durant ses 3 premières sorties qui en appelleront 5 autres en cas de qualification. Ce scénario permettra à notre sélection, valeur sûre du continent par le passé, de sortir grandie de ce rendez-vous pour pouvoir assurer une certaine continuité et redonner ses lettres de noblesse à la petite balle.