Un autre résultat aurait été un véritable exploit. Engagée dans le Championnat d’Afrique des nations de handball «dames» à Dakar (Sénégal), l’équipe nationale féminine n’a remporté qu’un seul de ses trois matchs dans la poule «A». Cependant, le succès face au Cap-Vert (36-30) n’a pas suffi à nos handballeuses pour être repêchées pour les quarts de finale. On est loin du carré d’as que visait le sélectionneur Rabah Graïchi. Ce résultat n’est que la conséquence logique de la situation que vit la Fédération algérienne de handball (FAHB) depuis des années. Il n’y a pas de miracle à ce niveau.

Par Mohamed Touileb
Le bilan n’est pas nul. Mais il n’offre pas aux «Vertes» une place dans le top 8. Pourtant, Rabah Graïchi, revenu sur le banc après l’annulation des résultats du dernier scrutin «présidentiel» de la FAHB par l’IHF, avait annoncé que «l’objectif reste le même : atteindre le dernier carré pour pouvoir se qualifier au prochain Mondial 2023. Les joueuses sont décidées à puiser dans leurs ressources pour réaliser un bon tournoi».
L’aventure a tourné court
Néanmoins le sélectionneur savait préalablement et pertinemment que «la compétition ne sera pas du tout facile». Pour leur part, ses protégées avaient à cœur d’aller au-delà de la phase de poules. Cependant, l’ambition était plus mesurée du côté des camarades de Nadia Bellakhda. Cette dernière avait, dans une interview accordée à La Gazette du Fennec, indiqué que «l’objectif est de remporter chaque match, je ne vais pas vous mentir. On s’est clairement concentré sur nous et non sur nos adversaires. Les quarts sont effectivement dans notre viseur».
La bonne volonté n’a malheureusement pas suffi. C’était une crainte et un résultat prévisible quand on connaît les conditions qui ont prévalu avant ce tournoi.
A même pas une semaine du tournoi, les joueuses ne savaient même pas qui allaient les driver pour cette compétition. C’est pour dire que ce retour dans ce challenge, après avoir fait l’impasse sur la dernière édition en déclarant forfait, ne s’est pas passé comme prévu par les acteurs principaux à savoir les athlètes et le board technique.
La contestation auprès de la CAHB était sans suite
A défaut d’être réintégrer dans le «Top 8», les Algériennes se contenteront d’affronter la Guinée aujourd’hui dans le tableau du classement pour la 9e place dans l’épreuve africaine. Il faut savoir que les responsables de la délégation ont essayé d’introduire un recours auprès de la Confédération africaine de handball (CAHB) pour forcer le repêchage. Mais le règlement de compétition de l’IHF a prévalu. La requête était nulle et non-avenue.
Le fait de se retrouver dans une poule de 4 équipes n’a pas été favorable à notre sélection sachant que la victoire contre le dernier du classement n’offre pas de point pour le repêchage. Comprenez que ce succès contre les Capverdiennes à l’occasion de la dernière journée était plus moral qu’autre chose. Maintenant, il faudra essayer de limiter les dégâts. <