En termes de qualité d’adversité, l’équipe nationale va monter d’un cran ce soir lorsqu’elle affrontera le Nigeria en amical à partir de 20H. Pour leur second test en l’espace de 4 jours au nouveau stade Miloud-Hadefi d’Oran, les « Verts » devront montrer plus de maîtrise s’ils veulent dominer les « Super Eagles ». Le match nul (2-2) réalisé par la sélection A’ de Madjid Bougherra face à ce même adversaire leur met un coup de pression pour ne pas signer une contre performance.

Par Mohamed Touileb
Après une prestation en demi-teinte vendredi contre les Guinéens, les « Fennecs » ont néanmoins réussi à s’imposer (1-0) grâce à une réalisation d’Islam Slimani. Ainsi, ils avaient signé un 4e succès de rang depuis la défaite contre le Cameroun en mars dernier qui a précipité l’élimination de la course vers la Coupe du monde 2022 prévue au Qatar dans moins de deux mois.

Un adversaire qui veut se rebiffer
Lors de ces « barrages », le Nigeria était aussi en course avant de se faire sortir par le Ghana. C’est donc deux barragistes malheureux qui vont croiser le fer à El-Bahia. Il n’y aura pas d’enjeu particulier pour cette occasion si ce n’est préserver la bonne dynamique, répéter ses gammes et parfaire les automatismes pour les échéances à venir.
Conscient que son équipe « a souffert contre cette équipe de la Guinée lors de la première période » parce qu’elle « a été largement remaniée », Djamel Belmadi a indiqué, en conférence de presse d’après-match vendredi, que « contre le Nigeria, on va essayer d’entamer le match avec une équipe qui a plus d’automatisme ».
C’est donc avec un Onze le plus optimal possible que l’entraîneur d’ « El-Khadra » va aborder ce duel face aux Nigérians qui feront sans leur capitaine Ekong blessé et forfait pour ce duel.
Pour sa part, Abdelkader Bedrane devra lui aussi faire l’impasse sur cette explication car touché au genou face au « Sily National ». En tout cas, le chef de la barre technique Dz s’attend à « une vraie confrontation et une belle rencontre ».

Tenter de garder l’ascendant
De ce fait, il est persuadé que les « Super Eagles » vont essayer d’inverser la tendance compte tenu des résultats lors des deux derniers affrontements soldés par un succès des nôtres. En effet, les camarades de Riyad Mahrez avaient sorti ceux de Kelechi Iheanacho en demi-finale de la CAN en s’imposant 2 buts à 1 sur le désormais fameux et sublime coup franc du capitaine de l’EN dans les derniers instants. Par la suite, en octobre 2020 en Autriche, la bande à Belmadi l’a emporté 1 but à 0 grâce à Ramy Bensebaïni.
Sur un plan plus global, on notera que ces retrouvailles seront les 23e de l’histoire entre les deux sélections matchs officiels et amicaux confondus. L’Algérie s’est imposée à 9 reprises contre 8 défaites et 5 matchs nuls. Elle n’a repris l’ascendant que récemment puisque notre équipe nationale avait aligné 7 matchs sans victoire (6 revers et un nul) avant la venue de Belmadi. n