C’est presque au complet que l’Equipe nationale a fait son premier galop d’entraînement hier au Cameroun. Arrivés à Douala tard dans la nuit de samedi, les «Verts» sont désormais dans le vif de la CAN-2021 durant laquelle ils tenteront de préserver leur titre.$

Par Mohamed Touileb
La première sortie des «Fennecs» sera demain contre la Sierra Leone au stade Japoma, à partir de 14H. C’est pour dire qu’hier, à 48 heures de ce duel important pour bien lancer la campagne, le temps était au derniers ajustement pour réussir les débuts qui s’annoncent plutôt faciles… sur papier.

Tahrat débarquera aujourd’hui ou demain
Après une bonne nuit de sommeil pour essayer de récupérer d’un voyage harassant de plus de 10 heures de vol entre Doha (Qatar), où l’EN était regroupée depuis le 27 décembre dernier, et Douala, les Dz ont repris du service. Manquait à l’appel un seul joueur. Il s’agit de Mehdi Tahrat, contraint de ne pas faire le déplacement avec la délégation.
Et pour cause, le défenseur central a chopé le Coronavirus. Il était donc obligé d’être en isolement pendant 10 jours comme stipulé par le protocole Covid-19 dans le petit émirat. Par conséquent, il n’était pas en mesure de quitter le pays. Pas de dérogation pour le pensionnaire d’Al-Gharafa SC qui attendra un test négatif pour pouvoir retrouver la sélection au Cameroun. Sachant qu’il est contaminé depuis 7 jours, il devrait décoller vers le Cameroun aujourd’hui ou le demain tout au plus. Il sera avec le groupe pour la deuxième sortie des «Guerriers du Désert» face à la Guinée équatoriale le 16 janvier prochain. Toutefois, il y a des nouvelles plus réjouissantes qui concernent Sofiane Feghouli dont la blessure est finalement moins grave que le driver de l’Algérie pouvait le craindre.

Les derniers réglages
Le pensionnaire du Galatasaray sera même en mesure de disputer la phase de groupes du tournoi alors qu’il pouvait déclarer forfait comme le craignait Belmadi. Etant un élément important dans le plan de jeu des champions d’Afrique. Ce n’est pas pour autant qu’il joue dès le premier test compte tenu de l’adversité et la présence de solutions de rechange comme Farid Boulaya qui a montré de belles choses contre le Ghana le 05 janvier dernier en amical.
De toute façon, Belmadi mettra son plan en place en considérant toutes ces données. Les réglages se poursuivent après ceux entamés à Doha. Les automatismes sont là comme le test-match contre les Ghanéens l’a montré.
Certes, il y a toujours des choses à parfaire. Les dernières répétitions se feront aujourd’hui dans l’annexe sud du stade Japoma qui accueillera les trois sorties du premier tour pour les camarades de Riyad Mahrez.
Et quand on connaît l’exigence de Belmadi, on peut être certains qu’il ne laissera rien au hasard. Peu importe le Onze qu’il compte aligner.