D’Oum El Bouaghi : Kader M.
Entamée jeudi dernier, la campagne électorale pour les législatives du 12 juin 2021 semble, à son cinquième jour, très timide, voire sans véritable engouement à travers la wilaya d’Oum El Bouaghi.
Au chef-lieu de wilaya comme au niveau des autres communes, selon les échos qui nous parviennent, l’indifférence semble de mise de la part des citoyens envers le peu de listes électorales affichées jusque-là.
Certes, comme à l’accoutumée, les premiers jours de la campagne sont marqués par l’absence de curieux autour des lieux d’affichage des listes électorales, d’autant plus qu’une chaleur implacable règne actuellement sur la région. L’emballement n’est pas encore au programme en dépit de quelques meetings programmés par les formations politiques.
Il s’agit des deux meetings animés au deuxième jour de la campagne électorale à Oum El Bouaghi et Aïn M’lila par Abdelkader Bengrina et Belaïd Abdelaziz, respectivement président du mouvement El Bina et du Front El Moustakbel, en présence de leurs militants.
Pour la journée de lundi, deux meetings ont été programmés par les formations politiques El Karama et Parti de la justice et le développement, respectivement à Souk Naamane (extrême nord-ouest de la wilaya) et Sigus (40 kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi).
Contrairement aux joutes électorales précédentes, les partis, pourtant bien ancrés dans la région, en l’occurrence le FLN et le RND, ne font pas l’actualité comme auparavant et semblent opter pour la discrétion et la proximité cette fois. Ils n’enregistrent aucune animation particulière ni bousculade et l’époque ou leurs chefs se vantaient d’être les premières forces politiques du pays semble révolue désormais. De nombreux candidats indépendants ont préféré les réseaux sociaux pour leur campagne, compte tenu de l’impact du champ de suivi éventuel par les internautes. Cela étant, l’anarchie de l’affichage des listes électorales en dehors des espaces réservés est comme à l’accoutumée au niveau des devantures des commerces, de murs d’immeubles et autres lieux.
Enfin, il importe de rappeler que la wilaya d’Oum El Bouaghi a comptabilisé pour ces joutes électorales 43 listes électorales (21 partis et 22 indépendants), soit 430 candidats au total.
Ces derniers sont proposés pour le choix des 431 154 électeurs inscrits répartis à travers les 271 centres et 1 079 bureaux de vote, chapeautés par plus de 9 500 encadreurs, selon le chargé de communication de l’ANIE de la wilaya d’Oum El Bouaghi.