Le dépouillement des bulletins de vote, dans le cadre des élections législatives de samedi, ont débuté à travers l’ensemble des wilayas du pays, juste après la clôture du scrutin à 20h00. L’opération de vote pour les élections législatives, qui devait se clôturer à 19h00, a été prorogée d’une heure (soit à 20h00) pour l’ensemble des wilayas du pays, en raison des conditions climatiques qui sévissent dans certaines régions où les températures ont connu des hausses sensibles, avait annoncé le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi. « Le dépouillement des voix suit immédiatement la clôture du scrutin. Il est conduit, sans interruption, jusqu’à son achèvement complet », stipule la loi organique relative au régime électoral. Le dépouillement est public et a lieu obligatoirement dans le bureau de vote. Toutefois, à titre exceptionnel pour les bureaux de vote itinérants, le dépouillement s’effectue au sein du centre de vote de rattachement conformément à la loi organique. Le dépouillement des voix est opéré par des scrutateurs, sous le contrôle des membres du bureau de vote. Les scrutateurs sont désignés, par les membres du bureau de vote, parmi les électeurs inscrits à ce bureau, en présence des représentants des candidats ou listes de candidats. A défaut de scrutateurs en nombre suffisant, tous les membres du bureau de vote peuvent participer au dépouillement. Le dernier taux de participation au niveau national s’établissait à 14,47% à 16h00, alors qu’il était de 10,02% à 13h00. Plus de 24 millions d`électeurs étaient appelés samedi aux urnes pour élire les 407 députés de la prochaine Assemblée populaire nationale.(APS)