La décision du gouvernement du Zimbabwe de suspendre le conseil d’administration de la Fédération de football du pays pourrait conduire la FIFA à interdire les sélections de compétitions internationales.
La participation du Zimbabwe à la CAN 2021 (9 janvier-6 février 2022 au Cameroun) pourrait être remise en cause. La raison ? L’équivalent local du ministère des Sports a suspendu le conseil d’administration de la Fédération, ce qui devrait conduire la FIFA à interdire aux sélections du pays de participer aux compétitions internationales, comme l’instance mondiale le fait systématiquement en cas d’ingérence gouvernementale dans ses affaires.
La décision du pouvoir à Harare n’a pas été expliquée à ce stade mais elle a suivi immédiatement la fin des qualifications pour la Coupe du monde 2022, une campagne au cours de laquelle les Guerriers n’ont obtenu aucune victoire et terminé derniers de leur groupe.
Le football du Zimbabwe a déjà connu les foudres de la FIFA, notamment lorsque la sélection a été exclue des qualifications pour la Coupe du monde 2018 en raison de salaires impayés au sélectionneur. À la CAN, le Zimbabwe, qui s’est qualifié en terminant 2e d’un groupe dominé par l’Algérie, est censé jouer en phase de groupes contre le Sénégal, la Guinée et le Malawi.