De Laghouat, Taleb Badreddine
Les habitants de la zone d’ombre M’Taïra, située à quelques kilomètres de la commune de Ksar Hiran dans la wilaya de Laghouat, souffrent d’un manque de développement criant concernant, notamment le mauvais état des routes, l’absence de structures de services et encore la précarité de leurs habitations. Un chapelet de doléances a été exposé par les habitants de M’Taïra au wali de Laghouat lors de sa visite, mettant en avant l’état de la route. «Nous sommes isolés en raison de l’absence d’une route (piste) qui nous relie à la commune de Ksar Hiran… Vous êtes ici dans une zaouïa, qui joue différents rôles dans l’éducation des enfants et la mémorisation du Coran, mais elle est vraiment enclavée et nécessite de manière urgente un désenclavement par l’ouverture de pistes», déclare un des notables de cette zone au wali de Laghouat. Cette situation s’est répercutée sur la scolarisation des enfants. «En raison de ce même problème, plus de 150 enfants de cette zone n’ont pas pu rejoindre leurs établissements scolaires», ajoute cet interlocuteur. En effet, lors d’un bref entretien accordé à la presse à la fin de cette visite d’inspection, le wali de Laghouat a tenu à préciser : «Notre visite à la zone M’Taïra nous a permis d’inaugurer une piste de 5 kilomètres. On a donné également le coup d’envoi de la réalisation de deux autres kilomètres. Pour la scolarisation des enfants de cette zone, des bus scolaires seront attribués spécialement à ces enfants.»