Le championnat d’Europe des nations (EURO) 2020, prévu du 12 juin au 12 juillet prochains, ne se tiendra pas dans les délais convenus en raison de la propagation du coronavirus. La décision a été prise hier à l’issue d’une réunion d’urgence de l’UEFA.

Les cinq grands championnats européens à l’arrêt jusqu’à une date qui dépendra de l’évolution de la situation sanitaire, l’EURO-2020 risquaient d’empêcher les compétitions de clubs d’aller à leur terme. Si, bien évidemment, suite elles auront. D’ailleurs, selon des informations qui ont fuité, pour repositionner l’EURO-2020, la structure qui gère la balle ronde au Vieux-continent a demandé une enveloppe de dédommagements à hauteur de 275 millions de Livres Sterling soir 301 millions d’euros.
Les pertes de ce report sont manifestement énormes. Le fait que l’UEFA cède son intervalle aux différentes fédérations pour pouvoir terminer leurs compétitions nationales semblent avoir un prix.

Cela éviterait à ces dernières de subir des hémorragies financières colossales si jamais les championnats et les coupes nationales ainsi que la Ligue des Champions et l’Europe League ne vont pas à leur terme dans cette saison 2019-2020.
A ce sujet, on notera que les finales de la C3 et C1, initialement programmées pour le 27 mai et 30 mai dans l’ordre, devraient se jouer à le 24 juin à Gdansk (Pologne) et le 27 juin à Istanbul (Turquie) toujours dans ce sens.

Mondialito 2021 – Euro 2020 : la collision
Néanmoins, ce repositionnement dans l’agenda sportif de 2021 poserait un autre problème. C’est la Coupe du Monde des clubs FIFA (Mondialito) 2021 qui est désormais menacée. L’épreuve a été casée entre le 17 juin et 4 juillet 2021 en Chine après que l’instance universelle du sport à onze a fait des pieds et des mains pour se réserver le début d’été à son tournoi de clubs « new look » avec 24 prétendants.
En effet, la Coupe d’Afrique des nations 2021 (CAN-2021) devait se tenir en cette période, mais la FIFA avait forcé la main à la Confédération africaine de football (CAF) pour avancer sa messe pour l’hiver. Officiellement, les raisons météorologiques ont été utilisées comme motif de cette décision. En vérité, c’était juste une forme de soumission d’Ahmad Ahmad, patron de la CAF, face à la puissance de Gianni Infantino, premier responsable de la gestion du foot dans le monde.
Calendrier alambiqué
A partir de là, on se demande quel sera le compromis que trouveront la FIFA et l’UEFA pour l’été 2021 ? Ce, avec la quasi-incapacité d’organiser deux événements de cette ampleur sur le plan du temps mais aussi athlétique. il va sans dire que les joueurs ne pourront pas assumer le chevauchement entre les deux compétitions. Surtout que la Copa América 2020 a, elle aussi, été
« ajournée » et devrait se tenir dans la même période. C’est, vraisemblablement, le désordre et un agenda footballistique complètement désordonné qu’on a désormais. Ça sera un vrai casse-tête pour les responsables que de trouver de la place dans le temps sans qu’il y ait collision. Et puis, concrètement et sanitairement, on ne sait comment vont évoluer les choses. L’expectative prime et les tracas pourraient fortement perdurer.<