La suspension pour un an d’Issa Hayatou, ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) épinglé par la Fifa pour un contrat signé avec Lagardère Sports, a été annulée par le Tribunal arbitral du sport, a annoncé ce dernier. Le TAS a estimé qu’il n’y avait pas de «preuves suffisantes pour établir une violation» du code d’éthique de la Fifa et a entendu l’appel du dirigeant camerounais, âgé de 75 ans, a précisé l’instance dans un communiqué publié vendredi. En juin, Issa Hayatou avait été suspendu par la chambre de jugement de la Commission d’éthique de la Fifa pour une durée d’un an de toute activité relative au football. Il avait notamment été reconnu coupable d’avoir violé son devoir de loyauté envers la CAF, qu’il a dirigée entre 1988 et 2017, pour son action dans la signature d’un contrat avec Lagardère Sports, en septembre 2016. Celui-ci garantissait à l’entreprise française la gestion des droits TV et marketing des compétitions organisées par la CAF jusqu’en 2028. Hayatou avait saisi le TAS en août 2021 sur cette affaire, et une audience s’est tenue le 7 décembre 2021. Le dirigeant se voit réhabilité à l’approche de la fin de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), organisée par le Cameroun, et dont la finale entre le Sénégal et l’Egypte aura lieu dimanche.