Le site qui avait abrité «l’Expo 2020 Dubaï» organisée entre le 1er octobre 2021 et le 31 mars 2022, deviendra «l’Expo City Dubaï», une ville «futuriste» accueillant les sièges de grandes entreprises, un centre d’exposition et un nouveau musée, a annoncé lundi l’émirat. «Aujourd’hui, nous annonçons la transformation du site de l’exposition en «Expo City Dubaï», une nouvelle ville qui illustre les ambitions de Dubaï», selon le tweet du cheikh Mohammed Ben Rached Al-Maktoum, dirigeant de l’émirat et vice-président des Emirats arabes unis, dont fait partie Dubaï.
«Cette nouvelle ville accueillera un nouveau musée, un centre d’exposition et les sièges sociaux d’entreprises de haute technologie et des PME», a-t-il ajouté. La ville, reliée au port et aux deux aéroports de Dubaï, abritera notamment les sièges de DP world, l’opérateur du port de Dubaï, du groupe allemand Siemens, et de différentes PME, a précisé un communiqué publié par le bureau du Cheikh Mohammed Ben Rached Al-Maktoum, qui évoque une destination «futuriste» et «respectueuse de l’environnement». Les attractions phares, comme le dôme Al Wasl (monument culturel au coeur de l’exposition), et un certain nombre de pavillons nationaux, notamment celui des Emirats, de l’Egypte et de l’Arabie saoudite, seront conservés. Retardée d’un an en raison de la pandémie de coronavirus, «l’Expo 2020 Dubaï», la première du genre au Moyen-Orient, avait attiré plus de 23 millions de visiteurs selon les autorités de Dubaï, soit un peu moins des 25 millions espérés avant le Covid-19. L’aménagement du site «Expo 2020 Dubaï», s’étendant sur 438 hectares, avait coûté 7 milliards de dollars (environ 6,3 milliards d’euros). n