Par Mohamed Touileb
Hier, il n’y avait pas que l’équipe nationale qui jouait pour une place en Coupe du Monde dans la zone Afrique. Quatre autres rencontres étaient au menu, dont deux qui avaient débuté dès 18h00. Bien évidemment, il y avait le remake de la finale de la CAN-2021 entre le Sénégal et l’Egypte à Diamniadio. Un duel marathonien qui a tourné en faveur des «Lions de la Téranga» vainqueurs et qualifiés aux tirs au but (score cumulé 1-1/3 t.a.b 1). Il y avait aussi le Nigéria – Ghana qui a vu ce dernier signer une qualification sensationnelle au Mondial. La quatrième de son histoire.
Les Egyptiens, qui se sont rendu chez les «Lions de la Téranga» avec un avantage d’un but grâce au succès à l’aller (1-0) au Caire, ont craqué d’entrée. Mais ils ont pu tenir la baraque dans un stade Abdoulaye Wade en fusion.

El Shenawy a longtemps retardé l’échéance
Sous une pression terrible, les «Pharaons» ont vu Boulaye Dia remettre les compteurs à zéro sur l’ensemble des deux matchs dès la 3e minute. Dès ce moment, la crainte de voir les camarades de Mohamed Salah sombrer était présente. D’ailleurs, le sélectionneur Carlos Queiroz a procédé à deux changements pour essayer de reprendre les choses en main en sortant Rami Rabia (29’) et Omar Gaber (36’).
La suite, c’était une domination des «Lions de la Téranga» qui ont beaucoup tenté afin d’enfoncer les visiteurs et repasser devant dans la course à la qualification au Mondial 2022. Mais le portier Mohamed El-Shenawy a sorti 9 sauvetages dont 7 dans la surface. Le keeper a, encore une fois, montré qu’il était un atout dans le onze des vice-champions d’Afrique. Le tout sous l’œil aiguisé de l’Algérien Mustapha Ghorbal qui arbitrait la partie. Toujours lui, El-Shenawy a fait un arrêt lors de la séance des tirs au but. Mais cela n’a pas suffi, puisque les Sénégalais ont raté deux tentatives contre trois pour l’Egypte. Suffisant pour composter le précieux sésame et s’assurer la présence au Mondial qatari pour les poulains d’Aliou Cissé.

Sensationnel Ghana !
Dans l’autre partie, le Ghana a réalisé un véritable hold-up au Nigéria. Après le nul (0-0) à l’aller à Accra, on pensait que les Nigérians avaient l’avantage pour arracher le sésame en CDM devant son public pour la seconde manche. C’était sans compter sur l’ouverture du score après 10 minutes seulement signée Thomas Partey. Une réalisation qui a brouillé les plans des «Super Eagles» obligés de marquer par deux fois.
Troost-Ekong commencera par égaliser douze minutes plus tard sur penalty alors qu’Osimhen avait ajouté un second but à la 37e minute. Sa joie était de courte durée puisque le referee refroidira l’ambiance en annulant le but après consultation du VAR. Le score ne changera plus et les «Black Stars», qui sortent d’une désastreuse CAN-2021 bouclée par une élimination dès le premier tour, ont réussi à filer au Qatar.