La mission est claire: Djamel Belmadi compte bien renforcer la sélection pour les échéances à venir. En effet, le coach de l’équipe nationale a confirmé que des binationaux seraient enclins à porter le maillot des « Verts » dans un proche avenir. Cela veut dire que l’EN n’a pas perdu en attractivité malgré les récentes désillusions. Et cela s’explique par la perception
des dossiers sous un nouvel angle.

Par Mohamed Touileb
Après avoir été « distant » un certain temps ne voulant pas trop insister pour que les joueurs binationaux viennent jouer pour l’Algérie, Belmadi semble avoir changé d’approche à ce sujet. Désormais, il veut tendre la main pour que des footballeurs qui peuvent choisir le pays à représenter optent pour « El-Khadra ».

« Il y a eu des réflexions… »
Ce petit revirement est le résultat d’une réflexion conséquente à des échecs. A un moment donné, l’EN tournait à plein régime et les places semblaient déjà réservées puisque les « Fennecs » assuraient une certaine continuité dans les performances. L’effectif semblait ailleurs quasiment verrouillé et le successeur de Rabah Madjer s’en fichait presque de voir des éléments comme Adli, Aït Nouri et Cherki venir intégrer le « Club Algérie ».
Après les récents échecs sportifs et en plein processus de renouveau et de relance, Belmadi a affirmé qu’« il y a eu des réflexions. Des choses qui se font avec le temps. Des prises de décisions qui arrivent un peu plus sur le tard. On n’est pas là pour pointer du doigt qui que ce soit. Mais plutôt pour faire en sorte que cette équipe nationale soit la plus forte possible jour après jour ».
Dans la foulée, il a ajouté qu’« il y a des choses que j’ai endossées sous la pression, il n’y a aucun problème. Comme si on ne savait pas qui était bon et qui était susceptible de renforcer l’équipe nationale. Mais on ne parle pas. On n’est pas là pour raconter nos vies tous les jours. Mais on y travaille, c’est certain ».

Aouar et Cherki plus près qu’Aït Nouri et Gouiri
L’ex driver d’Al-Duhail SC révèle qu’« on en récolte aujourd’hui les fruits. Ils n’ont pas encore rejoint l’équipe nationale mais les discussions sont un peu plus précises. Elles tendent vers des décisions qui iront dans ce sens et un engagement à terme » non sans prévoir qu’« au mois de septembre ou en mars prochain. Il y a un vrai changement dans la décision de nous rejoindre ». Dans nos colonnes, on a évoqué la possible arrivée d’Aouar (24 ans). D’ailleurs, un autre sociétaire de l’Olympique Lyonnais est susceptible de devenir international Dz. Il s’agit du talentueux Rayan Cherki (19 ans).
Pour sa part, Rayan Aït-Nouri (21 ans/ Wolverhampton) n’aurait, contrairement aux spéculations qui circulent, pas l’intention de venir jouer avec les « Verts » sur le court terme. Même chose pour Amine Gouiri (22 ans/OGC Nice) qui a l’équipe de France en ligne de mire. Dans tous les cas, on devrait avoir plus d’indications sur les dossiers prochainement. n