Du sang neuf en équipe nationale, Djamel Belmadi, premier responsable de la barre technique, veut en injecter. Et pas n’importe lequel. Il y a un joueur en particulier qu’il prévoit de faire venir. Il s’agit d’Amine Gouiri qui est en équipe de France U21. Ce qui ne semble pas dissuader le driver de l’EN persuadé qu’il y a un coup à jouer dans ce dossier. C’est pour cela qu’il est passé à l’offensive avec l’espoir d’avoir un retour favorable du binational.

D’ici mars, il aura certainement le temps pour bien réfléchir. En tout cas, Djamel Belmadi, sélectionneur national, a, selon le quotidien spécialisé « Le Buteur », sollicité concrètement Amine Gouiri pour savoir s’il est tenté de porter la tunique de l’Algérie. Conscient du potentiel du jeune et talentueux attaquant, le driver de l’EN est passé à l’offensive.

Suivi depuis un certain temps
Cela intervient après la déclaration du coach en novembre dernier. « On suit 4 ou 5 joueurs qui jouent en Europe. Certains de ces joueurs font partie de l’équipe de France et d’autres jouent régulièrement. On leur expliquera notre projet sportif et on verra par la suite », avait-il révélé. Le dévolu a donc été jeté sur Gouiri. Technique, puissant et précis, ce sont les qualités du sociétaire de l’OGC Nice qu’il a rejoint l’été dernier. A tout juste 20 ans, il est un talent qui ne laisse pas indifférent. Le fait qu’il ait fait toutes ses classes avec l’équipe de France, en livrant des prestations constamment convaincantes, prouve qu’il a tout ce qui est requis pour percer au plus haut niveau.

Belles stat’ et similitudes avec Benzema
D’ailleurs, son jeune âge ne l’a pas empêché de s’imposer comme titulaire avec le Gym. Il n’a, il faut le relever, raté qu’une seule des 20 sorties des Niçois depuis le début de l’exercice prenant part à 19 rencontres (16 titularisations et 03 entrées en cours du jeu) pour 8 buts et 3 passes décisives. Ces statistiques ont dû convaincre Belmadi de tenter le coup avec le pur produit du centre de formation de l’Olympique lyonnais qui a un profil similaire à celui de Karim Benzema.
Et quand on sait que le coach des Fennecs a assuré qu’il ne suppliera personne pour venir jouer avec l’EN, on croit comprendre qu’il a palpé un intérêt pour « El-Khadra » chez le joueur. Sinon, il ne se serait pas « jeté à l’eau ». Aussi, le fait qu’il puisse évoluer sur l’aile gauche de l’attaque offre une autre option devant.

Porter la tunique des Verts en souhait du père
En outre, Zaïr, le père de Gouiri, a lâché ce qui pourrait être considéré comme une déclaration prémonitoire dernièrement : « mon fils est moi sommes 100% algérien, je souhaite vraiment que Amine représente l’Algérie lors de la coupe du monde en 2022 ». Un souhait que son fiston a l’occasion d’exaucer. On saura un peu plus sur la tendance dans les semaines à venir.
Le timing choisi par Belmadi est aussi fort puisque le fer de lance pourrait être tenté de jouer l’EURO U-21 avec les Bleuets. Un tournoi continental dont la phase de groupes est prévue entre le 24 et 31 mars 2021. Un sacré dilemme pour Gouiri dont la décision pèsera certainement dans la position définitive du premier responsable de la barre technique des Champions d’Afrique qui passera certainement à autre chose si la réponse de l’« Aiglon » n’est pas en faveur des « Guerriers du Désert ». Ce qui est sûr, c’est que la décision de changer de nationalité sportive risque de peser sur la carrière professionnelle de Gouiri. D’où le temps de réflexion considérable accordé par Belmadi qui sait qu’il pourrait attraper une grosse pioche. n