Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire Patrice Beaumelle a qualifié d’«explosif» le prochain match des Eléphants face à l’Algérie demain à 17h00 au stade Japoma de Douala pour le compte de la troisième journée du groupe E de la Coupe d’Afrique des Nations de football. «Cela va être un match forcément explosif, mais ce sera pareil entre la Sierra Leone et la Guinée équatoriale. Cela montre que notre première victoire devant la Guinée équatoriale n’était aussi facile que cela parce qu’elle a montré un bel état d’esprit contre l’Algérie. Cela montre qu’on est dans une poule équilibrée et qu’en Coupe d’Afrique, tous les détails comptent. A nous de corriger les détails. Sincèrement, il faut garder cet état d’esprit», a déclaré Beaumelle au site officiel de la FIF.
Armés pour aller le plus loin possible
Tenue en échec par la Sierra Leone (2-2), la Côte d’Ivoire est toujours en tête du groupe E avec quatre points mais n’est pas encore qualifiée pour les 8e de finale. Ils auront besoin d’un point face aux Champions d’Afrique algériens pour passer. Une défaite demain contre les hommes de Djamel Belmadi serait peut-être synonyme d’une élimination précoce du tournoi. Le technicien français ne semble nullement affecté par le nul concédé par les Eléphants au bout du temps additionnel sur une énorme bourde de son gardien Sangaré.
«J’ai beaucoup apprécié le match devant la Sierra Leone. Si on arrive à corriger ces petits détails, on a encore une grosse marge de progression. On doit se rassurer. C’est vraiment le mot. C’est de rassurer dans tout ce qu’on fait. On doit le faire quasiment parfait. Il manque ce petit point de détail. Cela va être un match explosif, sous tension. C’est la Coupe d’Afrique des Nations. Je n’ai jamais connu un match facile dans mes sept Coupe d’Afrique des Nations. On va bien récupérer», a t-il souligné. L’ancien adjoint d’Herve Renard sacré avec la Zambie a estimé que son groupe est bien armé pour aller le plus loin possible dans cette CAN. «Le moral est bon malgré tout. Malgré ces évènements malheureux qui viennent autour de l’équipe, on est dans notre bulle. J’ai le sentiment qu’il y a une force en nous contre ces évènements difficiles. Une force positive. J’ai le sentiment qu’on va aller loin dans cette compétition».

Le point sur les blessés
Interrogé sur l’état de santé des deux blessés, Sangaré Badra Ali et Eric Bailly, le coach des Eléphants de Côte d’Ivoire a répondu que les deux joueurs sont pris en charge par le médecin. «Concernant Eric Bailly, il a eu un choc à la tête. Le joueur a été automatiquement pris en charge par le Médecin. Il a eu aussi des points de suture au niveau de la lèvre», a t-il expliqué. «Pour le cas de Sangaré Badra Ali, il est allé faire des examens pour son genou. Aujourd’hui, tout est sous contrôle. Il semblerait que ce soit en bonne voie. On va rester vigilant. En observation, on a encore trois jours pour voir l’évolution et le rétablissement de nos deux joueurs. Il y a aussi Wilfried Zaha qui a eu un problème à l’épaule. Ils sont pris en charge. Ils sont en salle de soin pour essayer de se soigner le mieux et le plus rapidement possible», a t-il ajouté