Le défenseur Ahmed Touba avait déclaré avoir écouté son cœur et choisi de porter le maillot de l’Algérie. Retenu pour la date FIFA de mars, il n’a joué aucune minute contre la Zambie et le Botswana. A partir de là, il reste éligible pour porter la tunique de la Belgique sachant que le sélectionneur Roberto Martinez le suit avec intérêt comme il l’a confirmé hier dans une interview. Suffisant pour pousser le défenseur à écouter la raison et revoir son choix ? Peu probable mais l’éventualité reste présente sachant la tentation.

Par Mohamed Touileb
Le traitement que lui a réservé Djamel Belmadi ne lui a pas forcément plu. Alors que l’ensemble des «Fennecs» convoqués pour les deux dernières journées dans les éliminatoires de la CAN-2021 en mars écoulé ont pu avoir du temps de jeu, Touba a dû se contenter de cirer le banc. Une décision technique sur laquelle le driver de l’EN n’a même pas voulu s’étaler quand il a été interrogé sur le sociétaire du RKC Waalwijk (Pays-Bas). «Choix du coach», avait-il lâché.
Martinez, un intérêt confirmé
Une réponse courte qui cacherait un petit malaise ou un feeling qui n’est pas bien passé ? La tournure qu’est en train de prendre l’histoire de Touba avec les «Fennecs» peut le laisser croire. Surtout que les médias belges parlent d’une potentielle convocation du joueur pour l’EURO qui se disputera l’été prochain. «Nous apprécions le potentiel, le talent et le profil spécifique d’Ahmed. Il peut jouer à gauche et en charnière centrale, qui sont deux postes recherchés dans notre sélection. S’il continue à se développer, il peut certainement prétendre à l’équipe nationale. Un calendrier international chargé nous attend dans les dix-huit prochains mois et Ahmed fait partie du vivier de joueurs que nous suivrons à chaque rassemblement de l’équipe nationale», a déclaré hier Roberto Martinez, dans des propos rapportés par Sport Magazine.
Belmadi ne l’a
pas «sécurisé»
Clairement, le potentiel ne laisse pas le premier responsable de la barre technique des demi-finalistes de la dernière Coupe du Monde insensible. De plus, Touba a joué dans les catégories jeunes de l’équipe de Belgique. Ce parcours, ne l’a, pour autant, pas empêché de rêver de porter le maillot d’« El-Kahdra». D’ailleurs, il avait reconnu qu’ «il est clair que la suite logique, après avoir joué chez les U17, U18 et U19 belges, est d’intégrer l’équipe espoir belge» non sans mentionner que «mon principal objectif est de jouer pour l’équipe nationale algérienne.»
Cette intention, il l’a prouvée en répondant favorablement à la convocation de Belmadi. Le problème c’est qu’il ne l’a pas «sécurisé» en le faisant jouer pour empêcher la Belgique de le dérober. Pour beaucoup, le driver de l’Algérie a peut-être voulu tester la loyauté et le degré d’engagement de Touba envers la sélection algérienne. En tout cas, le dilemme est là. Mais il n’y a pas que Touba qui aura tout à perdre sachant son potentiel qui lui vaut les intérêts de la Lazio, l’Ajax Amsterdam et le Feynoord Rotterdam.<