Facile tombeuse du Djibouti (0-4) vendredi, l’équipe nationale a conforté sa place aux commandes de la poule ‘’A‘’ dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Le sélectionneur Djamel Belmadi est conscient que ses protégés ont fait un grand pas vers la qualification pour les barrages. Toutefois, lorsque l’avion spécial a atterri dans la nuit de vendredi à Alger en provenance du Caire (Egypte), le coach de l’EN a insisté sur l’importance d’une victoire dans l’ultime journée en réception du Burkina Faso dans 2 jours.

Par Mohamed Touileb
Mardi, au stade Mustapha Tchaker (Blida), les « Verts » pourront valider leur billet pour les barrages de mars et rejoindre l’Egypte, le Mali, le Sénégal, la Tunisie et le Maroc qui sont déjà qualifiés. En tout cas, avant-hier, ils ont fait un pas de plus vers la dernière étape avant de rallier le Qatar.

32 matchs sans défaite
Les « Fennecs » ont disposé des Djiboutiens dans une rencontre où ils n’ont jamais semblé inquiétés pour aligner un 32e match sans défaite et dépasser l’Argentine dans ce registre. Concernant la copie rendue par ses protégés, Belmadi s’est dit « très content de la prestation de mon équipe qui s’est bien appliquée tout au long des 90 minutes de jeu. Les joueurs étaient à la hauteur et ont prouvé qu’ils étaient capables de relever le défi dans toutes les situations ». Pour cette 5e sortie dans la phase de poules, le driver d’« El-Khadra » a opté pour un large turn-over. Six joueurs sur les onze habituels ont été changés. Toutefois, cela n’a pas impacté sur le rendement de l’équipe. « En dépit des changements opérés à l’occasion de cette rencontre, les joueurs sont restés concentrés sur le terrain en appliquant à la lettre les consignes. Ce qui leur a permis de prendre un net avantage avant la pause (3-0, ndlr) », a estimé le driver des « Guerriers du Désert ». Par ailleurs, il relèvera que les « Requins de la Mer Rouge » ont commis des interventions à la limite de la régulière par moments : « en seconde période, j’ai préféré faire sortir certains éléments pour les ménager, mais aussi pour les préserver des interventions viriles des Djiboutiens, qui se sont montrés très agressifs ». L’objectif des 5 substitutions en seconde mi-temps était de faire souffler les joueurs et protéger Belaïli et les autres de blessures.

Les Vert sont au complet
Justement, le numéro 8 de l’Algérie « a reçu un coup à la cheville. Ce n’est pas très grave, c’est un puissant. Mais il a la cheville qui est gonflée », comme noté par l’entraîneur.
Ce dernier n’a pas aimé que l’arbitre de la partie montre de l’indulgence sur certaines séquences où le referee « n’avertissait pas les joueurs. On doit protéger l’intégrité physique de ces derniers. C’est comme ça que je vois le football. Parfois c’était limite. Il faut faire attention à ça et c’est le travail des arbitres ». Fort heureusement, les champions d’Afrique devraient être au complet pour s’expliquer avec les «Etalons» dans l’antre blidéen. Ni suspendus ni blessés sont à recenser. « Nous devons oublier ce match, et nous concentrer sur le dernier rendez-vous des éliminatoires face au Burkina Faso mardi. La victoire est impérative pour pouvoir se qualifier pour les barrages haut la main », précisera Belmadi.
Après un mini-stage au Caire et les 3 points empochés là-bas, place désormais à ce qui s’apparente à un match couperet pour lequel les camarades de Riyad Mahrez sont parés.