« Le sel de tous les oublis », nouveau roman de l’écrivain Yasmina Khadra devra paraître bientôt en Algérie et dans plusieurs autres pays, a annoncé l’auteur dans un post sur sa page Facebook. Attendu pour le 20 août prochain, « Le sel de tous les oublis » sera publié en Algérie aux éditions « Casbah », ainsi qu’en France, en Suisse et en Belgique, précise l’auteur. Le roman raconte l’histoire de Adem Naït-Gacem, un instituteur qui ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, abandonne ses élèves et se livre aux vents contraires de l’errance, résume l’auteur dans un aperçu, publiée sur Facebook. « Des rencontres providentielles jalonnent sa route, musicien aveugle au chant prophétique, vieux briscards, galériens convalescents et simples d’esprit le renvoient constamment aux rédemptions en lesquelles il refuse de croire. Jusqu’au jour où il est rattrapé par ses vieux démons », détaille-il encore. Yasmina Khadra offre « une méditation sur la possession et la rupture, le déni et la méprise, et sur la place qu’occupent les femmes dans les mentalités obtuses à travers les pérégrinations d’un antihéros mélancolique ». Auteur prolifique, Yasmina Khadra, un des romanciers francophones les plus lus au Maghreb et en Europe, publie depuis plus de 25 ans et compte à son actif une trentaine de romans, traduits dans plus de 40 langues. L’auteur de Morituri (1997), « La longue nuit d’un repenti » (2010) ou encore « La dernière nuit du Rais » (2015) et « L’outrage fait à Sarah Ikker » (2019) a été plusieurs fois distingué en Espagne, en France, en Belgique et aux Etas-Unis, notamment.