Le secteur aérien subissait de plein fouet les turbulences autour d’une nouvelle souche du Covid-19, active en Angleterre et réputée plus contagieuse que le virus classique du Covid-19, forçant plusieurs interruptions de lignes aériennes. A Paris vers 12H50 (11H50 GMT), Air France-KLM plongeait de 5,42% à 5,44 euros, Airbus de 5% à 84,55 euros, et Aéroports de Paris de 2,20 % à 99,85 euros. A l’échelle européenne, Easyjet dégringolait à Londres de 9,26% à 740,00 pence et IAG, maison mère de British Airways, de 8,38% à 143,25 pence. Plus de 16 millions de Londoniens et d’habitants du sud-est de l’Angleterre sont depuis dimanche de nouveau confinés. Plusieurs pays dont la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie, l’Allemagne et le Canada ont décidé de suspendre pour plusieurs jours tous les déplacements en provenance du sol britannique, pour se protéger d’une nouvelle variante du coronavirus sur son territoire. Sa circulation est «hors de contrôle» dans des zones entières du Royaume-Uni, a reconnu le gouvernement britannique. «Les valeurs liées à l’industrie du voyage ont été anéanties par les nouvelles restrictions de circulation», observe Neil Wilson, analyste en chef de Markets.com. «Pas d’accord sur le Brexit, une nouvelle souche du coronavirus, des mesures de restrictions plus strictes et la fermeture des principales routes commerciales vers l’UE: Joyeux Noël à tous», ironise par ailleurs l’analyste pour montrer l’étendue des craintes affectant le secteur. Les valeurs du secteur aérien ont fait partie des principales victimes à travers la planète des confinements et reconfinements qu’ont eu à subir la plupart des pays du monde durant l’année 2020, la plupart des avions ayant été cloués au sol. Malgré un très fort rebond des marchés en novembre sur fond d’annonces très positives sur l’efficacité de plusieurs vaccins, Air France-KLM affiche un recul de 55% sur l’ensemble de l’année, ADP de 43% et Airbus de 35%.

Liste des pays qui suspendent les arrivées depuis le Royaume-Uni
La liste des pays décidant de suspendre les arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne cesse de s’allonger, après la découverte d’une nouvelle variante «hors de contrôle» du coronavirus sur le territoire britannique. Les restrictions s’étendent parfois à d’autres pays où la nouvelle souche a été détectée, comme l’Afrique du sud et le Danemark.

France
La France a suspendu depuis dimanche minuit et pour 48 heures tous les déplacements de personnes en provenance du sol britannique, «y compris liés aux transports de marchandises, par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire». Seul le fret non accompagné reste autorisé.

Allemagne
L’Allemagne a suspendu depuis dimanche minuit toutes les liaisons aériennes de passagers en provenance de Grande-Bretagne et d’Afrique du sud, dans un premier temps jusqu’au 31 décembre. Sont par ailleurs restreintes toutes les entrées sur le territoire allemand de citoyens britanniques et sud-africains par voie maritime, ferroviaire ou routière.

Italie
L’Italie, qui a détecté dimanche un premier cas de contamination par la nouvelle souche du coronavirus sur un patient rentré depuis peu de Grande-Bretagne, a décidé de suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni. L’entrée en Italie est interdite aux personnes ayant séjourné en Grande-Bretagne au cours des 14 derniers jours. Toute personne se trouvant déjà en Italie en provenance de ce territoire est tenue d’effectuer un test.

Irlande
L’Irlande a suspendu depuis dimanche minuit les liaisons aériennes en provenance de Grande-Bretagne, pour «au moins» 48 heures.

Pays-Bas
Tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni sont suspendus depuis dimanche, jusqu’au 1er janvier. Les ferries de passagers se voient également refuser l’accès au pays à leur arrivée dans les ports néerlandais. Seuls les ferries ne transportant que des camions de marchandises et leurs chauffeurs seront autorisés à débarquer.

Belgique
La Belgique a suspendu depuis dimanche minuit les liaisons aériennes et le trafic ferroviaire (dont le train Eurostar) en provenance du Royaume-Uni, pour au moins 24 heures.

Norvège et Danemark
La Norvège et le Danemark suspendent les vols en provenance du Royaume-Uni à compter de ce lundi et pour 48 heures. Le Danemark a lui-même détecté neuf cas de la souche britannique sur son sol. La Suède a annoncé dimanche qu’elle allait également suspendre les vols depuis le Royaume-Uni. Une décision formelle est attendue dans la journée.

Reste de l’Europe
La Finlande a suspendu les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni pour deux semaines à partir de ce lundi. La Suisse a interrompu ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni et l’Afrique du sud depuis dimanche minuit, jusqu’à nouvel ordre. Toute personne venue de ces deux pays depuis le 14 décembre sera soumise à une quarantaine obligatoire de 10 jours. Estonie, Lettonie et Lituanie ont suspendu leurs vols en provenance du Royaume-Uni. La Bulgarie a suspendu toutes ses liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne jusqu’au 31 janvier, la Roumanie fait de même pour deux semaines à partir de lundi après-midi. La Croatie a suspendu les liaisons aériennes de passagers en provenance du Royaume-Uni pour 48 heures. La Macédoine a suspendu tous les vols en provenance du Royaume-Uni et impose un isolement de 14 jours pour toutes les personnes y ayant séjourné. La Pologne va suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni à partir de lundi minuit. La République tchèque fait de même à partir de lundi midi.

Russie
La Russie suspend pour une semaine ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni, à compter de mardi minuit.

Canada
Le Canada a décidé de suspendre pour 72 heures les vols de passagers en provenance de Grande-Bretagne.

Hong Kong
Hong Kong a annoncé lundi la suspension de ses vols de passagers en provenance de Grande-Bretagne, à compter de minuit. Quiconque arrive dans l’ex-colonie britannique alors qu’il a séjourné au Royaume-Uni dans les 14 jours qui ont précédé devra observer une quarantaine plus longue que celle actuellement prévue.

Inde
L’Inde va suspendre tous les vols en provenance de Grande-Bretagne jusqu’au 31 décembre.

Turquie
La Turquie a suspendu les liaisons aériennes en provenance de Grande-Bretagne, du Danemark, des Pays-Bas et d’Afrique du sud.

Iran
L’Iran a suspendu ses vols en provenance de Grande-Bretagne pour deux semaines.

Israël
Israël a annoncé dimanche interdire l’entrée sur son sol aux ressortissants étrangers en provenance du Royaume-Uni, du Danemark et d’Afrique du Sud. Les autorités israéliennes ont également annoncé des règles strictes pour les Israéliens qui rentrent de ces pays, affirmant qu’ils seraient confinés dans des hôtels gérés par l’armée et servant de centres de quarantaine.

Golfe
L’Arabie saoudite a suspendu dimanche les vols internationaux et l’accès par les passages terrestres et par ses ports à son territoire pour au moins une semaine, avec une prolongation possible d’une semaine supplémentaire. Tous les passagers qui sont arrivés à compter du 8 décembre d’Europe ou de toute autre région du monde où la nouvelle variante du virus a été signalée devront s’isoler pendant deux semaines. Le sultanat d’Oman a décidé de fermer toutes ses frontières aux déplacements des personnes pour une semaine à partir de mardi. Le Koweit a ajouté le Royaume-Uni à sa liste de pays «à haut risque» et interdit les vols.

Algérie, Tunisie, Maroc
Le Maroc a suspendu les vols en provenance du Royaume-Uni depuis dimanche. La Tunisie suspend à partir de lundi et «jusqu’à nouvel ordre» tous les vols à l’arrivée, au départ et au transit entre ses aéroports et ceux la Grande Bretagne, de l’Afrique du Sud et de l’Australie. L’Algérie a décidé de ne plus rapatrier de ressortissants algériens de Grande-Bretagne (seuls les vols de rapatriement en Algérie sont autorisés puisque les frontières sont fermées depuis le 17 mars).

Amérique du sud
Le Salvador a interdit l’entrée sur son territoire à quiconque ayant séjourné au Royaume-Uni ou en Afrique du sud dans le mois écoulé. L’Argentine a suspendu les vols en provenance du Royaume-Uni. Le Chili fera de même à partir de mardi. n