Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de 14,17 dollars en juin dernier, atteignant 40,48 dollars le baril, selon les chiffres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) publiées dans son dernier rapport mensuel. «Les cours du pétrole brut algérien (Sahara Blend) ont atteint 40,48 dollars le baril en mois de juin 2020, contre 26,31 dollars en mai dernier, soit une hausse de 14,17 dollars», précise la même source. Avec cette progression, le Sahara Blend a été le quatrième brut le plus cher des 13 bruts de l’Opep en juin dernier, après l’Angolais Girassol (43,10 dollars/baril), le Guinéen équatorial Zafiro (40,79 dollars/baril, et le Rabi light du Gabon (40,70 dollars/baril). Cependant, la moyenne annuelle des prix du brut algérien a connu une baisse, en passant de 66,24 dollars/baril en 2019 à 40,34 dollars en 2020, occupant la troisième place du brut le plus cher de la composante du panier de l’Opep en 2020, après l’Emirati Murban (41,82 dollars/baril) et l’Angolais Girassol (40,37 dollars/baril).