Une finale qu’il attendait forcément. Après avoir remporté la Supercoupe d’Espagne et la Liga avec le Real Madrid un peu plus tôt dans la saison, Karim Benzema avait l’occasion de boucler de la meilleure des manières sa saison 2021-2022 samedi soir en soulevant la Ligue des Champions. Pour ce faire, il fallait battre Liverpool au Stade de France et c’est ce que l’attaquant français a fait avec ses partenaires (succès 1-0). Pas décisif mais important dans le jeu avec notamment beaucoup de décrochages et d’appels pour libérer les espaces, KB9 a aidé ses coéquipiers et a donc pu soulever la coupe aux grandes oreilles. Un nouveau sacre amplement mérité pour l’ancien Lyonnais qui a d’ailleurs terminé cette campagne européenne comme meilleur buteur avec 15 buts (2 passes décisives), comme en Championnat d’ailleurs (27 réalisations, 12 caviars). Des statistiques exceptionnelles pour le joueur de 34 ans et donc trois trophées en club cette saison. De quoi réjouir le principal concerné. «Ce sont des choses importantes de la vie. C’est toujours bien de gagner des Ligues des Champions, encore plus cette année et on l’a fait. On mérite car on a joué que des grosses équipes. (…) Il n’y a aucune chance ! Tu peux l’avoir une fois mais pas à chaque fois. On mérite notre victoire, on a fourni des efforts incroyables, on n’a jamais rien lâché. On est tous importants. Je dirai que c’est tout le monde. C’est un vrai groupe», a-t-il lâché sur Canal +.

«Je pense qu’en club, je ne peux pas faire mieux»
Et maintenant ? Si Karim Benzema va rejoindre l’équipe de France pour quelques matches de Ligue des Nations, son regard est certainement déjà tourné vers le 17 octobre prochain et le Ballon d’Or 2022. Déjà grand favori pour remporter ce trophée en fin d’année avant cette finale, le Français l’est désormais encore plus. On voit mal comment cette récompense pourrait lui échapper mais le buteur préfère lui temporiser : «c’est toujours bien de participer, de faire gagner mon équipe, marquer des buts. Terminer meilleur buteur, c’est exceptionnel mais le plus important, c’est de gagner ma cinquième C1. (…) Je pense qu’en club, je ne peux pas faire mieux. Maintenant, on verra ce qui se passera mais je suis fier de ce que j’ai réussi.»
Il reste encore du temps avant la remise de ce fameux Ballon d’Or mais Karim Benzema est très bien parti pour le remporter donc et succéder à Zinedine Zidane au palmarès des Français du BO, sacré en 1998 après notamment la victoire en Coupe du Monde avec les Bleus. En attendant, la presse espagnole, notamment pro-madrilène, va certainement encore se régaler sur le sujet et pousser pour son Français préféré. n