2 : La France a remporté hier la deuxième Coupe du monde de son histoire, 20 ans après le sacre contre le Brésil (3-0) de Ronaldo à domicile, en 1998, et 12 ans après la finale perdue contre l’Italie (1-1, 3-5 t.a.b.), en 2006.

4 : La France s’est aussi adjugé son quatrième tournoi majeur après l’Euro 1984, la Coupe du monde 1998 et l’Euro 2000. Seules l’Allemagne (7) et l’Italie (5) font mieux parmi les nations européennes.
4 : La France est la première équipe à marquer quatre buts en finale d’une Coupe du monde depuis le Brésil en 1970 (4-1 contre Italie).
2 : La France est la seule équipe à avoir bénéficié de deux buts contre son camp lors d’une même édition de la Coupe du monde. C’est même arrivé deux fois : en 2014 (Yobo et Valladares) et en 2018 (Behich et Mandzukic).
3 : Capitaine des Bleus de Jacquet en 1998, Didier Deschamps est le troisième homme à être sacré champion du monde en tant que joueur et sélectionneur, après Mario Zagallo (Brésil) et Franz Beckenbauer (Allemagne).
2 : Antoine Griezmann est désormais le deuxième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France lors d’une même édition de la Coupe du Monde (quatre réalisations) après Just Fontaine en 1958 (13).
1 : Paul Pogba est le premier joueur à trouver le fond des filets lors de trois tournois majeurs (Coupe du Monde + Euro) différents avec l’équipe de France depuis Thierry Henry (5).
55 : Pogba est aussi le joueur français ayant touché le plus de ballons (55) au stade Loujniki.
6/7 : Les Bleus ont cadré six de leurs sept tirs hier. Les Croates ont eux manqué de précision (4/14).
2 : Auteur du quatrième but des Bleus, Kylian Mbappé est devenu à 19 ans et six mois le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de la Coupe du monde après le «Roi» Pelé, en 1958 (17 ans et huit mois).
2 : Mbappé est aussi et seulement le deuxième joueur de Ligue 1 à marquer en finale de Coupe du Monde après l’Argentin Jorge Burruchaga, en 1986, alors qu’il évoluait à Nantes.
49,6% : Les Français ont gagné moins de la moitié de leurs duels dimanche. Ils ont néanmoins été bien plus efficaces dans ce domaine en seconde période (58,5%) qu’en première (40,3%).
1 : Ivan Perisic est le premier joueur à marquer à la fois en demi-finale et en finale de la Coupe du monde depuis Zinédine Zidane en 2006.
34,2% : La finale de la Coupe du monde a confirmé une tendance : dominer n’est pas gagner. Les Bleus n’ont eu la possession que 34,2% du temps dimanche, contre 65,8% pour les Croates.