Le procès des détenus Noureddine Tounsi et du journaliste Saïd Boudour est renvoyé au 9 Mars 2021 alors qu’il était initialement programmé pour le 2 Mars 2021, au tribunal d’Oran, suite à l’opposition des concernés au jugement par défaut qui a été rendu public le 24 Novembre 2020, a indiqué le Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD

Le journaliste Saïd Boudour, placé sous mandat de dépôt, Lundi 1 Mars 2021, s’est présenté le même jour devant le procureur du tribunal de Fellaoucene d’Oran pour  déposer une opposition contre le verdict prononcé à son encontre (condamnation par contumace) et ce en présence des avocats « Ahmed Mebrek ,Farid Khemisti, Messaoud Ait Rahmane », a ajouté la même source. Pour rappel, le journaliste a été condamné par défaut à 1 an de prison ferme et 50 000 Da d’amende et octroie à la partie civile 500 000 Da de réparation.

Il est poursuivi pour outrage à corps constitué, diffamation et début de menaces.

Les accusations « atteinte au moral des troupes de l’armée, atteinte à l’unité nationale et publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national » ont été annulées après requalification.