Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu mardi en audience, des représentants de confédérations du patronat, indique un communiqué de la Présidence de la République. « Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu mardi en audience, des représentants de confédérations du patronat pour l’examen de questions relative à la relance de l’économie nationale », précise le communiqué.

« A l’entame de cette audience, les présidents des confédérations du patronat ont exprimé leurs remerciements au président de la République pour leur association à la concrétisation du plan de relance économique, et leurs voeux de santé et de réussite dans l’accomplissement de ses hautes missions au service du peuple et de la patrie », ajoute la même source. « Après des exposés exhaustifs présentés par les représentés des confédérations sur la situation de leurs activités industrielles et économiques, le président de la République a donné les orientations suivantes :

– Œuvrer davantage à l’augmentation de la production nationale dans les secteurs public et privé, et préserver les postes d’emploi dans les différents secteurs économiques et industriels, à la lumière de l’amélioration notable de la situation sanitaire, qui est à même d’impulser la dynamique économique, notamment dans les domaines en lien avec le quotidien du citoyen.

Poursuivre l’amélioration, le développement et la diversification de la production agricole afin d’englober les produits actuellement importés, comme la poudre de lait, les viandes, l’huile et les aliment de bétail.

Lancer l’exportation des produits fabriqués localement afin d’atteindre l’objectif fixé pour l’année 2021 d’une hausse de 2 à 3 milliards USD et de 4 milliards USD d’exportations hors hydrocarbures, en accordant un intérêt particulier à l’exportation vers les pays africains et à la création de succursales de banques algériennes. Le Président Tebboune a instruit le secteur bancaire de jouer un rôle plus efficace dans le soutien de la production nationale et de faciliter la tâche aux investisseurs nationaux.

– Eradiquer toutes les formes de bureaucratie et les lentes procédures qui entravent l’économie nationale.

Accélérer la numérisation, notamment du secteur de la Finance, et en particulier les Domaines, les impôts, les Douanes afin de parvenir à la transparence de toutes les transactions. Concernant le foncier, le président de la République a donné des instruction pour la prise de toutes les mesures indispensables, au niveau central et local, afin de faciliter l’accès au foncier nécessaire à la domiciliation des investissements et la création de nouveaux postes d’emploi, à travers l’ensemble du territoire national.

En conclusion, le Président Tebboune a réitéré que l’avenir de l’économie nationale réside dans le développement d’une industrie concurrentielle, une agriculture diversifiée et un secteur tertiaire développé, en tant qu’alternative réelle et durable pour sortir de la dépendance excessive aux hydrocarbures », conclut la source.