Le président Tebboune prête serment

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, élu lors de la présidentielle du 12 décembre, a prêté serment jeudi, lors d’une cérémonie officielle au Palais des Nations à Alger en présence des hautes instances de la Nation.

La cérémonie a débuté par la récitation de quelques versets du Coran et par la lecture par le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, du communiqué du Conseil relatif aux résultats définitifs de l’élection présidentielle remporté par M. Tebboune avec un taux de 58,13% des voix exprimées.

Le président Tebboune a prêté serment après la lecture du texte par le Premier président de la Cour suprême Abderachid Tabi. La main droite sur le coran, il a répété les passages du texte après M. Tabi.

A la fin de la prestation de serment, le Premier président de la Cour suprême a déclaré: « En ma qualité de premier président de la Cour suprême, j`atteste que le président de la République a prêté serment ».

Conformément à l’article 89 de la Constitution « Le Président de la République prête serment devant le peuple et en présence de toutes les hautes instances de la Nation, dans la semaine qui suit son élection. Il entre en fonction aussitôt après sa prestation de serment ».

Dans une allocution prononcée à l’issue de sa prestation de serment, M. Tebboune a rappelé ses principaux engagements, à leur tête « l’amendement de la Constitution, pierre angulaire pour l’édification d’une nouvelle République, durant les mois à venir, voire les quelques semaines à venir, afin de réaliser les revendications du peuple exprimées par le Hirak ».

La nouvelle Constitution « réduira les prérogatives du président de la République, prémunira le pays contre toute autocratie, garantira la séparation des Pouvoirs, assurera leur équilibre, confortera la lutte contre la corruption et protègera la liberté de manifester ». Il a affirmé, dans ce contexte, que le mandat présidentiel ne sera renouvelé qu’une seule fois. Il a également décidé d’enlever le titre d »‘excellence » (fakhamatouhou) dans l’appellation du président de la République, précisant que désormais, il sera appelé Monsieur le président.


après avoir prêté serment, Abdelmadjid Tebboune, s’est recueilli jeudi, à Maquam El chahid (sanctuaire du Martyr) à Alger, à la mémoire des martyrs de la guerre de libération nationale.