Le président Abdelmadjid Tebboune a annoncé, ce mardi, sur son compte Twitter le décès de 25 militaires à Tizi Ouzou et Béjaïa, suite aux incendies qui se sont déclarés, depuis lundi, dans la région de Kabylie.

Avant la publication du tweet du président, le MDN, dans un communiqué, avait annoncé la mort de « Dix-huit (18) combattants, dont un gendarme (…) suite aux incendies criminels déclarés en 1ère Région militaire, particulièrement dans la wilaya de Tizi-Ouzou, et en 5ème Région militaire, notamment à Bejaïa », a déploré mardi le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. la même source a précisé que » tous les moyens humains et matériels ont été déployés, dès les premières heures, avec l’intervention des sapeurs-pompiers de la protection civile et de détachements de l’Armée nationale populaire, particulièrement dans la localité d’Ichelladhen, entre la commune d’Ain El-Hammam et celle de Labâa Nath-Irathan dans la wilaya Tizi-Ouzou, ainsi qu’à Béjaia à Tala Hamdoun« . « Suite à ces interventions, le ministère de la Défense nationale déplore la perte de dix-huit (18) combattants, dont un (01) gendarme, relevant d’un détachement du 57e Bataillon Leger d’Infanterie, stationné à Ichelladhen, et six (06) brulés dont l’état est plus ou moins grave », indique la communiqué. « En outre, il est à déplorer sept (07) autres blessés, quatre (04) brulés en état grave et quatre (04) atteints de brulures légères, relevant du 4e Bataillon d’Infanterie Autonome, stationné à Tala Hamdoun dans la wilaya de Bejaïa en 5e Région militaire, dont l’intervention a permis de sauver cent-dix 110 citoyens entre hommes, femmes et enfants des flammes », note la même source.