Le président français Emmanuel Macron se rendra du 25 au 27 août en Algérie, a annoncé samedi l’Élysée, une visite destinée à relancer le partenariat entre les deux pays après plusieurs mois de crise.

“Ce déplacement contribuera à approfondir la relation bilatérale tournée vers l’avenir au bénéfice des populations des deux pays, à renforcer la coopération franco-algérienne face aux enjeux régionaux et à poursuivre le travail d’apaisement des mémoires”, a déclaré la présidence française.

Le président français et son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune ont évoqué cette visite lors d’un entretien téléphonique samedi. Emmanuel Macron a remercié son interlocuteur pour son “invitation à venir en visite en Algérie”.

Il a aussi présenté “ses condoléances au Président Tebboune, à l’ensemble du peuple algérien et aux familles et proches des victimes des terribles incendies des derniers jours”. Les gigantesques incendies qui ont ravagé mercredi et jeudi le nord de l’Algérie au fait 37 morts, selon un bilan officiel.

Ces feux étaient presque tous éteints samedi, ont indiqué les pompiers. “Le chef de l’Etat a fait part à son homologue de la disponibilité de la France à fournir à l’Algérie des moyens terrestres et aériens pour y faire face”, a indiqué l’Elysée. Emmanuel Macron effectuera de jeudi à samedi son deuxième voyage en tant que président en Algérie, après une visite d’une douzaine d’heures en décembre 2017 au début de son premier quinquennnat.

Il se rendra à Alger et Oran, a précisé l’Elysée. Ce déplacement intervient au terme d’une séquence chargée de symboles avec le 60e anniversaire des Accords d’Evian (18 mars 1962), qui mirent fin à plus de sept ans de guerre entre insurgés algériens et armée française, et de l’indépendance de l’Algérie (5 juillet 1962) après 132 ans de colonisation française.

Paris et Alger espèrent tourner la page d’une série de malentendus et tensions qui ont culminé avec le rappel de l’ambassadeur d’Algérie en octobre 2021 après des propos du président français sur le système “politico-militaire” algérien et la nation algérienne.