« Nous aurons des spectateurs dans les stades »: l’Euro 2020, reporté à 2021 en raison du coronavirus, devrait pouvoir se dérouler avec du public et sans modification du format éclaté dans douze villes, a estimé le président de l’UEFA Aleksander Ceferin dans un entretien à l’AFP.
Aleksandr Ceferin est du genre optimiste. Lors d’un entretien accordé à l’AFP, le président de l’UEFA a fait savoir qu’il n’envisageait aucune modification du format de l’Euro 2020, reporté à 2021. Le dirigeant imagine même des stades pleins. « Peut-être que ce qui nous semble bizarre aujourd’hui ne le sera pas en décembre ou en janvier. Nous avons encore le temps d’y penser. Pour l’heure, nous gardons le même format et nous espérons et pensons que nous aurons des spectateurs dans les stades », a déclaré le dirigeant slovène lors de cette interview, réalisée en marge du tournoi final de la Ligue des champions à Lisbonne. L’Euro 2020 aurait dû avoir lieu en juin et en juillet de cette année mais la pandémie de coronavirus a contraint en mars l’UEFA, organe directeur du football européen, à repousser d’un an sa compétition programmée dans douze villes de douze pays du Vieux continent (11 juin – 11 juillet 2021).

Les choses vont se normaliser
Ce report a permis au passage aux compétitions de clubs, Ligue des champions, Ligue Europa et principaux championnats nationaux, de profiter des dates libérées pour aller à leur terme à huis clos à la fin du printemps et pendant l’été, après plusieurs semaines de paralysie du football européen face à la propagation de la maladie.
Aleksander Ceferin a assuré ne pas se poser la question du maintien d’un huis clos sanitaire l’été prochain à l’Euro, alors que mis à part la France, où une jauge maximale de 5.000 personnes est autorisée dans les stades (sauf dérogation), la plupart des grands pays européens de football organisent pour l’heure des rencontres sans public. « Je ne veux même pas parler de l’absence de spectateurs, ou d’un nombre limité de spectateurs », a répondu le patron de l’UEFA. « Je veux rester optimiste, envoyer une énergie positive, et je pense vraiment, à titre personnel, que nous aurons des spectateurs. Si cela s’avérait impossible, nous en parlerions à ce moment-là », a-t-il ajouté. « Je pense sincèrement que les choses vont se normaliser avant l’an prochain, bien avant.» n