Confronté à une vive vague de contestations en raison de sa «gestion unilatérale», le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a animé, hier, une conférence de presse au centre de presse du stade du 5-Juillet. Lors de ce face à face avec la presse, il a reconnu ses erreurs avant d’appeler tous les acteurs du football au calme et à la sagesse. D’ailleurs, M. Medouar a invité le membre du bureau de Ligue démissionnaire M. Farouk Belguidoum, à revenir sur sa décision en précisant que ses collègues membres du bureau « l’ont refusée et veulent son retour aux affaires de la Ligue ».

 

Après une semaine des plus agitées surtout avec le report du match USMA-JSK et les agissements des responsables des Canaris le mettant sous forte pression, le président de la LFP s’est prononcé. Medouar a d’abord précisé que « je n’ai pas pensé une seconde à la démission, car, d’une part, j’ai été élu par des membres de l’AG et du Bureau exécutif de la Ligue et, d’autre part, je ne suis pas venu gérer les compétitions Ligue 1 et 2 pour démissionner à cause d’un report de match ».

Au sujet du report  du match USMA-JSK
« Je reconnais mes erreurs. J’ai pris les décisions seul. Mais loin de moi l’idée d’une prise de décision dictatoriale. En mon âme et conscience, j’ai estimé que les reports du match USMA-JSK étaient profitables à la JSK. En tous les cas, j’assume toute la responsabilité dans ce cas précis», a précisé le président de la LFP.
Le boss de la ligue a, par ailleurs, fait remarquer que les réactions des dirigeants de la JSK, en particulier ceux de la cellule de communication du club qui a invité les 32 présidents des clubs à lui retirer leur confiance, est une « première dans notre football ». Quant aux déclarations du président de la JSK, « je m’abstiens de lui répondre en ma qualité de président de la LFP, précise Medouar. Ce responsable est convoqué ce lundi par la commission de discipline et c’est à elle de prendre la décision qu’elle jugerait bonne.» Enfin, Medouar a tenu à «remercier les supporters des deux équipes, les responsables des deux clubs et les organisateurs du match qui s’est finalement très bien déroulé».

A propos de la programmation
Le président de la Ligue de football a évoqué le problème de la programmation au sein de son instance sportive en déclarant que « ces problèmes de programmation se sont posés à mes prédécesseurs et vont encore se poursuivre à l’avenir. Car, il ne faut pas oublier qu’il y a la participation de plusieurs de nos clubs dans des compétitions régionales et continentales » anticipant que «d’autres clubs vont effectuer leur entrée dans les Coupes africaines de la nouvelle saison, sans oublier les matchs de l’Equipe nationale. » De plus, Medouar a évoqué la tenue des élections présidentielles l’année prochaine. Un rendez-vous qui oblige son instance à accélérer la programmation pour « tenter de terminer le plus tôt possible les matchs pour éviter beaucoup de problèmes. Toutes ses échéances ne nous laissent pas trop d’espaces pour la programmation », a conclu le président de la LFP.

Des problèmes au sein de la LFP
Le président Medouar a, aussi, reconnu qu’« il y a des fuites au sein du personnel de la Ligue qui se compose de 19 membres. On a des soupçons forts sur deux ou trois membres qui ont gardé les mêmes anciens réflexes en ne respectant pas du tout le droit de réserve. » D’autre part, le président de la LFP a tenu à préciser, au passage, que « c’est en collaboration avec les membres de son bureau de ligue qu’ils ont convenu de se laisser une semaine avant de désigner un nouveau secrétaire général. » Medouar a fait savoir que cette lenteur dans la nomination du nouveau SG est « due au fait qu’on attendait la réponse d’une personnalité bien compétente pour ce poste, mais seulement, celle-ci a rejoint récemment un club. Et c’est ainsi qu’on se trouve dans l’obligation de prendre une décision dans les jours à venir. D’ailleurs, j’invite toute personne capable d’apporter un plus à la Ligue de rejoindre notre équipe.»
Somme toute, Medouar restera en poste pour quelque temps. En tout cas, tant qu’il pourra résister à la pression.