Le président du SCO Angers, Saïd Chabane, est visé par une plainte pour agressions sexuelles sur une salariée du club. Au moins deux autres victimes présumées auraient été identifiées selon RMC. Une enquête préliminaire a déjà été ouverte, et Chabane a été placé en garde à vue hier matin.
C’est une véritable bombe qui vient d’exploser dans le quotidien très tranquille du SCO Angers. Hier matin, RMC révèle que son président Saïd Chabane serait visé par une plainte pour agressions sexuelles. Celle-ci aurait été déposée le 7 janvier dernier par une salariée du club, pour des faits qui remonteraient à novembre 2019. Une information confirmée dans la matinée par le club dans un communiqué.
Toujours selon RMC, les enquêteurs auraient identifié au moins deux autres victimes, dont une ex-salariée du SCO. Le procureur de la République d’Angers a confirmé l’ouverture d’une enquête préliminaire. D’après RMC, les femmes, «qui ont entre 25 et 30 ans», rapportent toutes des faits similaires : des scènes «très intimidantes», où Chabane «se collerait à elles», leur «touchant les parties intimes sans leur consentement». Certaines agressions présumées auraient eu lieu en 2017. Le parquet d’Angers a confirmé l’ouverture d’une enquête préliminaire pour «harcèlement sexuel» et «agressions sexuelles aggravées». Contacté par RMC, l’avocat du président angevin n’a pas souhaité s’exprimer.

Il «conteste formellement toutes les allégations»
Le SCO d’Angers a par la suite confirmé l’information de Ouest-France d’une garde à vue de son président, dans un communiqué aux saveurs douces-amères. Si le club angevin a donné quelques précisions sur la situation, expliquant notamment que Saïd Chabane s’est rendu de lui-même à «une convocation reçue fin janvier», le dirigeant se dit «confiant dans l’issue de l’enquête à laquelle il coopère totalement.» «Saïd Chabane conteste formellement toutes les allégations portées contre lui et apportera à la Justice tous les éléments permettant de rétablir la vérité et de préserver son honneur» précise le communiqué. Le club de Maine-et-Loire s’en est par ailleurs pris à la presse et «regrette des fuites d’informations parcellaires et orientées, qui sont parues dans la presse en violation du secret de l’enquête et du respect de la présomption d’innocence.»
Sur le plan sportif, Saïd Chabane est à la base de la renaissance d’Angers. Lorsqu’il a repris le club en 2011, celui-ci végétait en Ligue 2 après avoir passé quelques années en National.
En nommant Stéphane Moulin sur le banc du SCO la même année, le président angevin a instauré une stabilité au club avec le directeur sportif, Olivier Pickeu.
Angers est remonté en Ligue 1 en mai 2015, vingt et un ans après avoir été relégué. Le SCO est actuellement 13e.