Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, est attendu, ce samedi, à Reggane, dans la wilaya d’Adrar, pour une courte visite d’inauguration de projets énergétique et industriel néanmoins importants.

Pour le Premier ministre, dont les sorties sur le terrain sont plutôt rares, ce sera peut-être le dernier déplacement de l’année qui s’achève après celui effectué en octobre dernier à Arzew. Il est en cela fortement symbolique pour le Grand-Sud algérien éligible à des projets d’investissement dans les domaines de l’industrie et de l’énergie, un dossier dont l’actualité connaît un regain significatif depuis qu’il est question de maintenir la production nationale en hydrocarbures à des niveaux permettant le développement de nouveaux contrats et gisements, notamment pour le gaz, et continuer de financer l’effort de diversification de l’outil économique. A Reggane, le Premier ministre inaugurera un nouveau périmètre gazier dénommé « Reggane Nord », précise le communiqué du Premier ministère.
Sur place, il sera accompagné d’une importante délégation ministérielle pour le démarrage de cet important complexe gazier, qui entrera bientôt en exploitation, pour apporter une « valeur ajoutée » à l’économie nationale, selon la direction de l’énergie de la wilaya d’Adrar. Le projet en question a été développé en association entre le groupe Sonatrach et des partenaires étrangers Repsol, RDE et Edison, pour un montant de 3 milliards de dollars. Lancés en 2012, les travaux de réalisation du projet ont été confiés à la compagnie Petrofac et, une fois mis en exploitation, le complexe produira plus de huit millions de mètres cubes par jour de gaz et 148 barils par jour de condensat. Le plan de développement du champ, selon les indications fournies, dépassera les deux milliards de mètres cubes par an sur une période de douze années.
Dix champs gaziers, sur les 104 que compte le champ au total, entreront en exploitation prochainement. Sur le site, il est prévu la réalisation d’un centre de traitement de gaz, un réseau de collecte de gaz et une ligne d’expédition de gaz sur 74 kilomètres. Les réserves de ce périmètre gazier, englobant les gisements de Reggane-Nord, Kahlouche, Kahlouche-Sud, Sali, Tiouliline et Azrafil Sud-Est, sont estimées à près de 88,6 milliards m3, dont 55 milliards m3 récupérables, selon la fiche technique du projet. Par ailleurs, le Premier ministre inaugurera une nouvelle cimenterie dans la commune de Timektane (270 km à l’est d’Adrar). D’une capacité initiale de 1,5 million de tonnes/an, cette unité industrielle qui constitue un investissement industriel prometteur, produira 1,5 million de tonnes par an dans une première étape, avant d’atteindre les 3 millions de tonnes/an de différents types de ciment après la mise en service du deuxième train de production. Réalisée dans le cadre d’un partenariat algéro-chinois pour un investissement de 21 milliards de dinars et dans un délai record ne dépassant pas une année, cette cimenterie est appelée à contribuer à l’impulsion de la dynamique de développement dans la wilaya, notamment en fournissant une matière première aux entreprises de réalisation jusque-là contraintes de l’acheminer sur de longues distances. Couvrant une superficie de 32 hectares, cette unité industrielle fournira du ciment à l’activité pétrolière également, avec une capacité de 300 000 tonnes/an, pour répondre à une demande des entreprises énergétiques opérant dans la région. En termes d’emplois, cette usine, relevant du groupe El-Hamel Sidi Moussa à Adrar, va générer 400 postes de travail permanents et 700 autres temporaires. Les gestionnaires de la cimenterie entendent atteindre rapidement une autosuffisance de la région et se tourner vers l’exportation du ciment vers l’étranger, notamment les pays du voisinage et les pays du Sahel africain.