Il pourrait être une solution pour un poste qui a besoin de rajeunissement et de nouveau sang en équipe nationale.
Luca Zidane, qui a déjà joué chez les jeunes catégories de l’équipe de France. Mais une story, postée hier sur son compte personnel, a ouvert la porte aux spéculations autour de son avenir international. Un drapeau de l’Algérie sous sa photo avec le maillot du SD Eibar, dans lequel il évolue en D2 espagnol, a aussi coïncidé aussi avec les attaques verbales de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), qui visaient son père Zinédine.

Par Mohamed Touileb
En avril 2020, il y avait déjà cette rumeur qui donnait Luca Zidane sélectionnable en Algérie. En effet, un média espagnol, catalan plus précisément, avait annoncé que le sélectionneur Djamel Belmadi suivait d’un œil attentif Lucas Zidane, fils de Zinédine, pour le faire venir en équipe nationale. A cette époque, la rumeur n’était pas inédite puisqu’au mois de juillet de la même année, cette éventualité avait déjà été évoquée en juillet dernier par des journaux algériens spécialisés.

Il est devenu indispensable en club
Il est évident que le rejeton de Zidane serait une bonne alternative. Après avoir connu quelques passages compliqués, il affiche une pleine confiance avec le SD Eibar en seconde division d’Espagne (Liga B). Étant passé par le centre de formation du Real Madrid, on ne peut pas dire qu’il ne présente pas de profil intéressant. Et ce, même s’il doit poursuivre son apprentissage avec une carrière qui a, pendant longtemps, eu du mal à décoller. Ne pouvant logiquement pas s’imposer facilement chez les « Merengue », il a sollicité un prêt vers le Racing Santander mais aussi le Rayo Vallecano avant de poser les voiles à Eibar.
Avec son nouveau club, il a attendu longtemps avant de prendre sa place dans les cages. Cantonné au banc pour les 6 premières sorties après sa signature l’été dernier, il est devenu le portier principal. Depuis, le club n’a perdu qu’un seul match pour 6 succès et 4 nuls. En outre, il a signé 6 clean sheets pour prendre le leadership du challenge domestique. Par ailleurs, son absence dans les bois a coûté cher aux siens en Copa Del Rey avec une élimination chez le CD Ibiza (1-0).

La FAF a un coup à jouer
Est-ce que les performances et ce message codé de Luca Zidane inciteront la Fédération algérienne de football (FAF) d’aller sonder la piste du keeper qui aura 25 ans en mai prochain ? On ne peut rien affirmer pour l’instant. Mais cela reste envisageable tant le cadet de « Zizou » n’a pas franchement un avenir en équipe de France et que l’EN manque d’alternative dans le secteur des portiers avec un Raïs M’NBolhi proche de raccrocher. Et, pour l’instant, il n’y a qu’Anthony Mandréa (26 ans), pensionnaire de D2 française (SM Caen) pour sa part, qui pourrait reprendre sa place alors que Zeghba (32 ans) et Oukidja (34 ans) ont dépassé la trentaine. La FAF a peut-être un coup à jouer. Tant sur le plan médiatique que celui sportif. Le lien des Zidane avec l’Algérie pourrait donc se concrétiser. n