Le septième. Lundi soir, Lionel Messi a reçu la plus prestigieuse des récompenses individuelles pour la septième fois de sa carrière. Et ça fait polémique. Ils étaient ainsi nombreux à mettre des joueurs comme Robert Lewandowski ou Karim Benzema devant l’Argentin, qui n’est pas franchement brillant depuis son arrivée à Paris l’été dernier. Les réactions allant dans ce sens se multiplient depuis lundi soir.
C’est surtout en Allemagne que ça fait parler, puisque beaucoup voulaient voir l’attaquant polonais être sacré. Et Pascal Ferré, patron du Ballon d’Or, s’est justement exprimé pour le média allemand Watson à ce sujet. « Je n’ai pas mis Messi en premier. J’ai choisi Lewandowski en premier, mais je pense que Messi mérite le Ballon d’Or », a-t-il lancé, avant de répondre à la rumeur concernant l’attribution d’un Ballon d’Or 2020 honorifique pour le joueur du Bayern : « ce que Messi a dit était gentil et intelligent. Je pense que nous n’avons pas à prendre ces décisions très rapidement ».

Nouveau système de votes ?
« Nous pouvons y penser et en même temps nous devons respecter l’histoire du Ballon d’Or, qui est basé sur les élections. Nous ne pouvons pas être sûrs que Lewandowski aurait remporté le Ballon d’Or l’an dernier. Nous ne pouvons pas le savoir parce qu’il n’y a pas eu d’élections. Mais, pour être honnête, l’année dernière, Lewandowski aurait eu de grandes chances de gagner », a-t-il confié.
Les journalistes du média germanique lui ont également demandé si le système d’attribution du prix allait changer à l’avenir. « Comme après chaque élection, nous prendrons le temps de réfléchir à la manière dont nous pouvons améliorer le système électoral pour les années à venir. Mais nous ne prendrons pas de décisions trop rapidement. Nous allons enquêter sur tous les détails de l’élection », a-t-il ajouté. Rendez-vous dans un an !

Ballon d’Or : Eto’o pense que Mbappé est le successeur de Messi et CR7
Il n’a pas encore de Ballon d’Or ni remporté la moindre Ligue des champions mais s’il fallait désigner un successeur à Lionel Messi (34 ans) et Cristiano Ronaldo (36 ans), maîtres en la matière, Kylian Mbappé serait celui-ci selon Samuel Eto’o. L’ancienne star du Barça, de l’Inter et du Cameroun a tressé les louanges du crack de Bondy dans une interview donnée à AS. « Il est là et il est arrivé à un bon moment, dans lequel Messi et Cristiano, les dieux du football, sont au crépuscule de leur carrière en raison de leur âge et Mbappé arrive, a constaté Eto’o. Je m’attends à ce qu’il soit le plus grand pour les 10 ou 15 prochaines années. »
Troisième meilleur buteur de l’année 2021, devant Messi et Ronaldo, déjà champion du monde contrairement à ses deux prestigieux aînés, Mbappé a déjà quelques solides références auxquelles s’accrocher. Le Parisien peut même les regarder dans les yeux bien que Messi, lauréat d’un 7e Ballon d’Or lundi, l’a largement distancé dans la course à la plus prestigieuse distinction individuelle. « Il a tout pour être ce joueur unique dont le football a besoin après ces deux monstres », a continué Eto’o, l’ancien coéquipier de Messi au Barça. Sur ce point, difficile de lui donner tort.