Il est de retour. Après deux mois et demi d’absence, Neymar est revenu sur les terrains à l’occasion de la réception du Real Madrid en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Sa rentrée a même été bonne puisqu’il a immédiatement provoqué un coup-franc après une séance de dribbles dans la défense adverse. Il a connu moins de réussite le week-end suivant contre Nantes. Il a certes marqué mais a aussi vu Lafont repousser son penalty, stoppant nette la remontée du PSG, finalement battu 3-1 à La Beaujoire.
Celui qui vient d’avoir 30 ans se sent enfin bien à Paris mais il pense aussi à la suite. Sous contrat jusqu’en 2025 (plus un an en option), le milieu offensif aimerait revenir au Brésil un jour, comme il l’explique au podcast Fenómenos. «J’ai très envie de rejouer à Santos. Ce qui me manque vraiment c’est de jouer chez moi, mon Dieu, ce stade est merveilleux.» Il ne dirait pas non non plus à la Major League Soccer, pour une raison essentiellement : la longueur des congés entre chaque saison. «J’ai aussi très envie de jouer aux Etats-Unis, au moins une saison. C’est un championnat court. Tu as trois ou quatre mois de vacances.»

La pré-retraite
Il y a tout de même mieux comme motivation principale. C’est justement ce qui agace Don Garber, le commissaire de la MLS, lequel a répondu à la star lors d’un point presse organisé mardi. «Nous n’avons pas besoin de faire venir un grand joueur à la fin de sa carrière car il a décidé qu’il voulait prendre sa pré-retraite en MLS. S’ils ne viennent pas ici pour jouer et contribuer de manière significative à nos équipes et à notre ligue, respecter le championnat et ses fans, sinon, nous ne voulons pas d’eux en MLS.»
Ces déclarations entrent dans une projection plus globale. Le dirigeant du championnat nord-américain ambitionne de changer l’orientation de la MLS pour se concentrer sur des jeunes joueurs ou des joueurs au sommet de leur carrière. «Nous voulons que notre histoire parle de jeunes joueurs venant ici à leurs débuts ou au sommet de leur carrière» explique-t-il, citant tour à tour les cas Shaqiri (30 ans), Insigne (30 ans) et Douglas Costa (31 ans) comme exemples. Neymar aura lui 34 ans à la fin de son contrat à Paris et Messi 36 ou 37 ans en fonction de son départ de la capitale française (il a un contrat de 2 ans, plus une année en option). La MLS voudra-t-elle d’eux ? Rien n’est moins sûr.