La crise libyenne a pris une nouvelle dimension ce soir. L’heure est à l’escalade. La nouvelle donne est l’approbation des députés égyptiens ce lundi soir d’une possible intervention armée en Libye si les forces du gouvernement de Tripoli, soutenues par la Turquie, continuent leur avancée vers l’est du pays, a indiqué le Parlement. La Chambre a approuvé à l’unanimité l’envoi « d’éléments de l’armée égyptienne dans des missions de combat hors des frontières de l’Etat égyptien, pour défendre la sécurité nationale égyptienne« , selon un communiqué du Parlement. Le vote, tenu à huis-clos, intervient au lendemain d’une rencontre entre le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, avec le Conseil de la défense nationale qui comprend le président du Parlement, le ministre de la Défense, le ministre des Affaires étrangères et des commandants de l’armée. « L’Egypte ne ménagera aucun effort pour soutenir la Libye« , ont-ils convenu durant cette réunion, appelant à un « engagement en faveur d’un règlement politique » en Libye, selon la présidence égyptienne.

Agences/#RDR