Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Yacine El Mahdi Oualid, a estimé mercredi à Constantine que « le paiement électronique enregistre un retard que l’Etat s’attelle à rattraper ». Lors d’une conférence de presse animée en marge de l’ouverture de la conférence régionale dédiée aux start-up « Constantine Disrupt », tenue à la salle Ahmed Bey, le ministre délégué a indiqué que « le retard enregistré dans la généralisation du e-paiement est dû au fait que ce domaine a été monopolisé par le secteur public », relevant qu’à travers le monde, le e-paiement a été boosté par le secteur privé. Il a, dans ce sens, révélé que des discussions sont en cours entre la Banque centrale et des start-up pour trouver un cadre juridique en vue de faire des entreprises innovantes un intermédiaire entre les organismes bancaires et les clients. Faisant état également d’un retard dans la livraison des cartes magnétiques, le ministre délégué a estimé que les smartphones peuvent être une solution pour développer le e-paiement. Par ailleurs, évoquant l’engagement des start-up pour répondre aux besoins des entreprises, le ministre délégué a indiqué que Sonatrach a conclu récemment un marché avec une entreprise innovante pour des services autrefois assurés par des entreprises étrangères. La conférence régionale dédiée aux start-up « Constantine Disrupt » vise à stimuler l’écosystème de l’innovation dans l’Est du pays. Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up était accompagné par les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Cherhabil, et du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro entreprises, Nassim Diafat. Dix walis des wilayas dans l’Est, des porteurs de projets innovants, des experts en technologie et des étudiants, entre autres, ont également pris part à cette conférence.(APS)