Le wali de Bechar a suspendu mardi le président de l’Assemblée populaire communale (P-APC) de Béchar ainsi que trois élus de la même assemblée, lesquels font l’objet de poursuites judiciaires, annonce l’APS. Les 4 suspendus, en compagnie de plusieurs cadres et fonctionnaires de l’APC, dont le contrôleur financier, le trésorier de la recette communale et sept autres fournisseurs dans l’affaire dite des  »Cantines scolaires » et placés eux aussi sous contrôle judiciaire par le magistrat instructeur prés le tribunal d’Abadla (88 km).  »Concussion, corruption et trafic d’influence, infractions commises dans le cadre de la passation de marchés publics et dilapidation de deniers publics », sont les chefs d’inculpation retenus à leur encontre, indique l’APS en citant « une source judiciaire« . C’est à la suite d’un rapport de l’enquête ouverte par la brigade économique relevant du service de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Béchar que le dossier a été confié au tribunal d’Abadla, qui a été choisi par la Cour de justice de Béchar pour trancher dans cette affaire, étant donné que les procédures exigent le changement de la compétence judiciaire du lieu dans lequel le P-APC exerçait ses activités, a précisé la même source.