On l’a vu sur les réseaux sociaux. Les Algériens mettent de l’ambiance au Qatar avec le drapeau du pays. Pourtant, l’équipe nationale ne sera pas de la partie lors de la Coupe du Monde 2022. Quand on se rappelle de la campagne mémorable, ponctuée par un triomphe de l’EN A’ à la Coupe Arabe FIFA 2021 sur les mêmes lieux, les regrets sont décuplés.

Par Mohamed Touileb
Tout s’est joué en 10 secondes. Le 29 mars dernier, les «Fennecs» s’imaginaient certainement déjà au Mondial alors qu’il ne restait qu’une vingtaine de secondes à disputer face au Cameroun lors du «barrage» retour du Mondial-2022. La suite, c’était un calvaire. Si depuis les Algériens ont plus ou moins digéré cette désillusion, le début du tournoi planétaire réveille de nouveau le sentiment d’amertume et rouvre quelque peu la plaie.
Surtout quand on sait que les «Verts» avaient des arguments à faire valoir s’ils avaient pris part à cette compétition. Et il n’y a pas que les Algériens qui pensent cela. «À part le Sénégal, la meilleure nation africaine n’est pas en Coupe du monde : c’est l’Algérie. Elle a progressé à pleins de niveaux grâce à Belmadi. S’ils avaient été là, ils auraient contrarié certaines équipes», a estimé l’ancien international français Jérôme Rothen dans l’émission Rothen S’enflamme sur la radio RMC.

Quelle aventure ça aurait été…
Avec le soutien de nombreux supporters au Qatar, «El-Khadra» aurait pu signer une campagne mémorable. Malheureusement, on ne saura pas de quoi aurait été faite l’aventure de Riyad Mahrez & cie lors du Mondial. «J’ai hâte que le mondial commence, et surtout qu’il finisse. Qu’on laisse ça derrière nous», avait déclaré Belmadi dimanche dernier en conférence de presse. On sent clairement que l’escale qatarie lui tenait à cœur sachant le rapport entre lui et ce pays, où il réside depuis qu’il a terminé sa carrière, et la nation mère dont il est sélectionneur de son équipe nationale. Ça sera donc 4 semaines d’un sentiment mitigé entre la souffrance et le plaisir que procure ce prestigieux évènement duquel «El-Khadra» sera malheureusement absente. L’Afrique sera représentée par le quintet Sénégal, Tunisie, Maroc, Ghana et Cameroun. «Je souhaite bonne chance à l’EN du Maroc, de Tunisie, et à toutes les équipes africaines pour la Coupe du Monde. Nous avons été soutenus en 2019 par le peuple marocain et le peuple tunisien, alors nous les supporterons nous aussi», Belmadi a choisi son camp et le penchant sera probablement le même pour la plupart des Dz.