Ils ne veulent rien lâcher. Et encore moins abandonner. Proches, joueurs, clubs : la mobilisation réclamant la reprise des recherches de l’avion d’Emiliano Sala grandit. Une pétition, qui implore à la police de Guernesey de continuer à chercher l’appareil, avait même déjà récolté plus de 50 000 signatures hier «Même sans espoir, la lutte est encore un espoir». Au lendemain de l’annonce de la suspension des recherches pour retrouver l’avion disparu d’Emiliano Sala, des voix se sont élèvées pour implorer qu’elles reprennent au plus vite. Et elles sont nombreuses. Des supporters aux proches, des clubs aux joueurs… Personne ne veut abandonner. «Tant qu’il n’y aura pas de corps, tant qu’il n’y aura pas de possibilité de faire le deuil, on va respecter la famille et continuer d’y croire jusqu’au bout», expliquait Valentin Rongier, mercredi, lors de la reprise de l’entraînement du FC Nantes. Bouleversée, Romina Sala, la sœur du joueur, a elle aussi lancé un appel à la police de Guernesey depuis Cardiff. «Je vous implore, s’il vous plaît, de ne pas arrêter les recherches. Je le sens vivant, je sens qu’il nous attend. Je suis très mal, très perturbée. La seule chose que je veux, c’est de retrouver mon frère et le pilote.
Qu’ils se mettent à notre place et qu’ils ressentent notre douleur, celle de toute notre famille. Qu’ils entendent notre voix», supplie-t-elle. Lancée jeudi soir, une pétition comptabilise déjà plus de 50.000 signatures.
«Les clubs et ses supporters demandent avec force que les recherches pour retrouver Emiliano Sala et le pilote de l’avion, continuent, pour leurs familles et pour leurs proches», peut-on lire en présentation de cette dernière.

« Tant qu’il y a des possibilités, une once d’espoir…»
Du côté des joueurs, il n’est pas question de lâcher non plus. Très proche d’Emiliano Sala, Nicolas Pallois a lancé un appel sur les réseaux sociaux. «Je demande à tout le monde de publier une vidéo pour que les recherches continuent afin de retrouver Emiliano Sala et le pilote. On compte sur vous, c’est très important pour la famille et les proches d’Emiliano», écrit le défenseur nantais. Valentin Vada (Bordeaux) lui a emboîté le pas. Des joueurs comme Paulo Dybala, Florian Thauvin, Diego Rolan, Gabriel Boschilia ou encore Blaise Matuidi ont appelé à la reprise des recherches. Lionel Messi a également publié un message sur Instagram. «Tant qu’il y a des possibilités, une once d’espoir, nous vous demandons s’il vous plait, de ne pas arrêter les recherches. Ma force et mon soutien vont à sa famille», écrit le joueur du Barça.

Le pilote n’était pas habilité à transporter des passagers payants
Autour de la disparition de l’avion de Sala, toujours plusieurs zones d’ombre. Hier, le Times expliquait que David Ibbotson, le pilote de l’appareil, n’était pas habilité à transporter des passagers payants. L’homme de 59 ans disposait en effet d’un certificat de pilotage à titre privé. «Avec ce genre de licence, il ne pouvait pas transporter de passagers payants», ajoute le quotidien. «Nous ne pouvons pas confirmer le type de licence détenu par David Ibbotson. Ces détails seront examinés dans le cadre d’une future enquête sur un accident», a réagi l’autorité civile de l’aviation britannique (CAA), interrogée par l’AFP.
«Notre objectif n’est pas de déterminer les fautes ou les responsabilités. Nous avons pour objectif d’établir la cause d’un accident», a de son côté annoncé un porte-parole de l’AAIB, le bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens, qui conduit l’enquête sur la disparition de l’appareil. «Les enquêteurs examineront les aspects opérationnels du vol, dont les licences», a-t-il précisé.