Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi a affirmé, jeudi à Alger, que la nouvelle stratégie du secteur de la santé tend vers la mise en ouvre d’une nouvelle stratégie pour la prise en charge des cancéreux en mettant à leur disposition les autres services de soins disponibles à travers le pays.

Lors d’une plénière à l’Assemblée nationale populaire (APN) consacrée aux questions orales, le ministre a précisé que “la nouvelle stratégie du secteur tend vers la prise en charge des cancéreux en mettant à leur disposition les autres services de soins disponibles au niveau des hôpitaux et répartis sur le territoire national”.

“Le cancéreux n’ont pas besoin uniquement de radiothérapie et de chimiothérapie, mais également de radiologie et d’autres services”, a-t-il indiqué ajoutant que “tous ces équipements sont disponibles au niveau des hôpitaux”.

“C’est juste une question d’organisation”, a-t-il dit. Répondant à une question sur le dossier de la Santé au niveau de la wilaya de Ouargla, le ministre a révélé “l’affectation de 800 millions DA à la réhabilitation de l’établissement hospitalier public Mohamed Boudiaf”, estimant que ce “budget suffit à la construction d’un nouvel hôpital”.

“Les services d’équipement public ont pris en charge l’étude du projet”, a-t-il dit.

A une question sur l’arrêt des travaux de réalisation d’un hôpital à Tébessa, il a fait savoir qu’une “commission ministérielle a été dépêchée récemment dans cette wilaya pour trouver une solution au retard enregistré”, assurant qu’il “suivra personnellement ce projet en vue de sa réalisation dans les plus brefs délais”.

S’agissant de l’autorisation accordée aux pharmaciens d’ouvrir des officines au niveau de la wilaya de Sétif, il a précisé que cette question “sera prise en charge” à raison d’une officine pour 5000 habitants, ajoutant que le nombre de demandes exprimées a atteint plus 350 demandes.