Au vu du parcours du MC Alger depuis la phase retour du championnat d’Algérie de ligue 1 Mobilis, voir les Vert et Rouge champions d’Algérie en fin de saison ne serait nullement une surprise. D’ailleurs, le MC Alger est sur la bonne trajectoire en trois compétitions.

L’équipe est actuellement 3e du championnat avec 40 points à 5 longueurs du leader et un match en moins pour les deux clubs. Les joueurs du coach Français Casoni sont en demi-finale de la Coupe d’Algérie où ils devront affronter la JS Kabylie. De plus, ils sont toujours en course en Ligue des Champions CAF après s’être assuré la présence en phase des poules. Ce qui veut dire que dans cette compétition continentale leur objectif est déjà atteint et tout ce qui vient par la suite n’est que du bonus.
En championnat, le «Doyen» a déçu leurs supporters en se contentant de la 5e place avec 23 points sous la houlette l’entraîneur Bernard Casoni au terme de la phase «aller». D’ailleurs, les supporters n’ont pas apprécié les trois défaites de leur équipe dans les derbys face à l’USMA (2-0), au CR Belouizdad (2-0) et au NA Hussein-Dey (1-0).

Les chiffres qui rassurent
Mais, depuis la phase retour, le MC Alger est la deuxième meilleure équipe après le MC Oran avec un total de 5 matchs gagnés, 2 nuls et une (01) seule défaite (le MCO compte 6 victoires, 1 nul et 1 défaite). Mieux encore, le Mouloudia de Casoni a marqué 17 buts lors des 8 dernières sorties en Ligue 1 Mobilis. Ce qui fait une moyenne de plus de 2 buts par match. Quant à sa défense, elle n’a encaissé que 4 buts.
Là, ce sont des chiffres qui illustrent parfaitement le bonne dynamique de l’équipe qui impressionne de plus en plus et surtout qui laisse ses supporters rêver d’une fin de saison en apothéose avec un éventuel doublé en vue sur le plan local. Ce qui est bien légitime et surtout bien logique dans la mesure où l’équipe carbure actuellement à plein régime.

La stabilité gagnante
Le secret dans ces bons résultats est tout simple : la complémentarité entre l’ensemble de la chaine de l’équipe. Le manager général, Kaci Said veille bien au grain. Faut-il rappeler que lorsque la pression était trop forte sur les épaules du coach Casoni, très critiqué par les fans de l’équipe, Kaci Saïd a tempéré les ardeurs des «chnaoua » en annonçant que «Casoni ne serait pas demi de ses fonctions dans la mesure où il est en train de faire du bon travail».
Et le temps a, jusque-là, bien donné raison au manager des Vert et Rouge. D’autre part, si Casoni a su bien trouver l’équilibre de son effectif avec une efficacité remarquable. Il faut aussi noter la très bonne jonction opérée par son adjoint, l’ex-attaquant et « chouchou » du club, Rafik Saifi. L’ancien international algérien réussit bien la liaison joueurs-staff technique. Et bien évidement, reste l’apport des joueurs qui ont su répondre à toutes les sollicitations de leurs différents staffs.
D’ailleurs, le coach corse était tellement sûr de la qualité de ses éléments qu’il n’avait pas hésité à l’orée de la phase retour décisive de déclarer que « Le MCA sera prêt pour toutes les batailles».
Très prudent, Bernard Casoni avait tenu à préciser que: «Je le dis et je le répète, on est une petite équipe. Mon objectif actuellement, c’est d’inculquer la culture de la gagne au groupe. Car pour croire au titre de champion, il faut devenir régulier dans les résultats… ». Et il enchaîne que «Je ne pourrai jamais parler du titre, car chaque match a sa vérité.
Celui qui avait entraîné le FC Lorient avant de venir en Algérie n’a pas la mémoire courte. « Il ne faut pas oublier qu’en début de saison, on était parmi les 4 derniers et aujourd’hui on est dans les 5 premiers.
Ne jamais oublier d’où on vient. Mais, faire tout pour réussir en gérant match par match jusqu’au bout et en fin de saison, on saura si on mérite de gagner le titre», avait alors conclu le coach du Mouloudia. Pour le moment tout marche bien et « pourvu que ça dure » comme l’espèrent certainement les « Chnaoua ».