C’est un énorme coup que le Paris Saint-Germain vient de réussir pour lancer son mercato estival 2021. Alors que le poste de latéral droit est sujet à débat depuis l’arrivée de QSI (coucou Gregory van der Wiel, notamment), le club de la capitale vient probablement de mettre tout le monde d’accord en signant un joueur de classe mondiale en la personne d’Achraf Hakimi. L’international marocain de 22 ans, s’est engagé hier pour les cinq prochaines saisons, représente qui plus est aussi bien le présent que le futur. Du tout bon.
«Le Paris Saint-Germain est heureux d’annoncer l’arrivée dans son effectif d’Achraf Hakimi. Le latéral droit marocain de 22 ans, qui possède également la nationalité espagnole, a signé un contrat de cinq ans et est lié au club jusqu’au 30 juin 2026», indique le communiqué publié par le club de la capitale.
Pourtant, on a un moment pensé assister à un remake un peu gênant, quand le PSG s’est penché sur le cas Serge Aurier. Si l’Ivoirien est certainement l’arrière droit le plus cohérent passé chez les Rouge et Bleu depuis 2011 sur le plan sportif, il rappelle aussi de bien mauvais souvenirs avec l’affaire Périscope de février 2016 ou cette soirée de mars 2017 où il avait mis 8 minutes pour se changer devant un Unai Emery médusé. En pesant le pour et le contre, on se disait que ça manquait un peu d’imagination.
60 millions d’euros, le juste prix
Finalement, le marché a renversé la table et a offert une merveille opportunité à Paris. Dans la foulée d’un Scudetto historique, l’Inter Milan, dans une situation financière catastrophique, s’est vu obligé de se séparer de ses meilleurs éléments pour rassembler un total d’approximativement 100 millions d’euros. Antonio Conte a quitté le navire le premier. Hakimi fait donc de même et il devrait être suivi d’autres «grands noms».
Mais pour l’heure, le Paris Saint-Germain s’offre un remplaçant de choix à Alessandro Florenzi (dont l’option d’achat de 9 millions d’euros ne devrait pas être levée), avec un CV de premier ordre – formé au Real Madrid, auteur de deux saisons abouties à Dortmund puis d’une belle confirmation à l’Inter -, et qui fait des statistiques (7 buts et 11 passes décisives avec l’Inter cette année). Le tout pour approximativement 60 millions d’euros, selon toute vraisemblance. Ce qui est loin d’être surpayé si l’on jette un œil aux achats de João Cancelo ou Ben Chilwell récemment ou au contrat du joueur (lié à Milan jusqu’en 2025). L’affaire est pas loin d’être parfaite. <