Le Maroc a accepté jeudi de normaliser ses relations avec Israël, dans le cadre d’un accord négocié avec l’aide des Etats-Unis d’Amérique, a annoncé l’administration américaine. Le Maroc devient ainsi le quatrième pays arabe à normaliser ses relations avec l’entité sioniste depuis le mois d’août dernier, après les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan.

Le Maroc n’a pas tardé à confirmer, ce jeudi même, l’information donnée par les Maison Blanche. en indiquant qu’il allait « reprendre des relations diplomatiques » avec Israël « dans les meilleurs délais », et qualifié de « prise de position historique » la décision de Washington de reconnaître la souveraineté marocaine sur le territoire disputé du Sahara occidental.

Lors d’un entretien téléphonique avec le président américain Donald Trump, le roi du Maroc Mohammed VI a indiqué que son pays allait « reprendre les contacts officiels (…) et les relations diplomatiques dans les meilleurs délais » avec l’Etat hébreu, est-il indiqué dans un communiqué du Palais royal. Le Maroc et Israël avaient déjà disposé, dans les années 1990, de bureaux de liaison, à Rabat et à Tel-Aviv, jusqu’à leur fermeture au début des années