Le Maroc, champion en titre dans le Championnat d’Afrique des nations, tentera de préserver sa couronne continentale ce soir (20h) face au Mali. Au Stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé (Cameroun), les Marocains joueront un adversaire redoutable qui aura pour mission de les empêcher de régner pour la deuxième édition de suite. Un exploit jamais réussi après 5 éditions.

Le Maroc pourrait imiter la RD Congo (2009 et 2016) et décrocher un second sacre dans le CHAN après celui signé en 2018 sur ses terres. Cette fois, ça sera au Cameroun que les coéquipiers du capitaine Ayoub El Kaâbi essayeront de préserver leur bien. Loin de leur public mais avec la ferme volonté de prouver qu’ils n’ont pas fait tout ce chemin pour rien. D’autant plus qu’ils ont évincé le pays hôte en demi-finale. Et c’était sans trop d’encombres puisqu’ils ont passé 4 buts au Cameroun.
Un signal fort envoyé aux Maliens qui ont éprouvé beaucoup de difficultés à se débarrasser de la Guinée en se voyant obligés de passer par la série fatidique des tirs au but (5-4). C’était aussi le cas en quart de finale où ils avaient évincé la RD Congo, toujours en passant l’épreuve de la roulette russe et en réussissant les 5 tentatives.
Attaque de feu vs défense de fer
Malgré ces qualifications au forceps, les «Aigles», tout comme les Lions de l’Atlas, ont fait un parcours sans défaite jusque-là avec le même bilan : 4 succès et 1 nul en 5 rencontres. Si la copie globale est similaire dans ses grandes lignes, pour les détails, les poulains de Houcine Ammouta présentent des chiffres bien plus brillants. Notamment sur le plan offensif avec un total de 13 réalisations contre 3 uniquement pour le Mali.
Défensivement, les Marocains ont craqué à 3 reprises alors que le verrou des Maliens n’a sauté qu’une seule fois depuis l’entame du tournoi. Est-ce que cette robustesse résistera à la première ligne emmenée par Soufiane Rahimi qui a fait trembler les filets adverses par 5 occasions dans cette compétition ? Telle sera la question pour cette opposition dans laquelle ses compères, qui ont sorti la Zambiens (3-1) et les Camerounais (4-0) dans la phase à élimination directe, partent (largement?) favoris.

Une finale à potentiel
Pour rappel, Rahimi & cie avaient aussi éliminé l’Algérie dans les qualifications de ce rendez-vous le 19 octobre 2019 après les avoir dominés 3 buts à 0 à Berkane sachant que les deux sélections des joueurs locaux s’étaient quittées dos à dos lors du match aller au stade Mustapha Tchaker (Blida). Le produit domestique du Maroc est efficace et de qualité. Pour preuve : les locaux du Royaume chérifien postulent pour le second couronnement de suite dans une Afrique qui regorge pourtant de talent.
D’ailleurs, cette sélection du Mali compte même des éléments qui ont été champions du Monde U17 en 2015 mais aussi certains qui ont été sacrés avec les U20 lors de la CAN de la catégorie en 2019. C’est juste pour mesurer la qualité de la formation chez le voisin avec une politique footballistique qui est en train de donner ses fruits en plaçant des clubs à des stades avancés de la Ligue des Champions et la Coupe de la Confédération CAF. Pendant ce temps-là, en Algérie, le bricolage perdure depuis des lustres. n