Actuel deuxième meilleur buteur de tous
les temps en équipe nationale, Islam Slimani (31 pions) vise -naturellement- la référence en la matière d’Abdelhafid Tasfaout
(36 réalisations). On croyait que la date FIFA de juin permettrait à l’avant-centre
de l’EN de réduire un peu plus l’écart. Mais il est resté muet malgré les 134 minutes jouées sur les trois rencontres contre la Mauritanie (59 minutes), le Mali (45 minutes) et la Tunisie (30 minutes).

Par Mohamed Touileb
Décidément avec Djamel Belmadi, les records ne sont jamais loin. Vendredi dernier, l’Algérie est devenue la sélection africaine avec la plus longue série d’invincibilité estimée à 27 rencontres. La fenêtre internationale de juin pouvait aussi être mise à profit par Slimani afin de se rapprocher, encore plus, de la marque de Tasfaout qui est le goaleador premium de l’EN.

Muet lors de 7 de ses 8 derniers matchs
On pensait vraiment que l’actuel pensionnaire de l’Olympique lyonnais pouvait trouver le chemin des filets. Notamment contre les Mauritaniens qui semblaient être un adversaire prenable. Hélas, le longiligne fer de lance des Verts a dû se contenter d’une passe décisive. C’était tout. Sur les 7 fois où les Guerriers du Désert ont trouvé le chemin des filets, Slimani n’a pas pu inscrire son nom au tableau d’affichage. Une petite désillusion quand-même pour un attaquant désormais muet sur ses 4 dernières apparitions avec la sélection. C’était le cas dans 7 de ses 8 capes précédentes. Pas forcément l’idéal quand la concurrence est rude au poste avec Baghdad Bounedjah, deux fois buteur sur cette période, et Andy Delort redoutable d’efficacité en club.
Important dans le dispositif de Belmadi
Cette baisse de régime peut laisser craindre que l’ex-Belouizdadi ne parvienne pas à déloger Tasfaout. Toutefois, l’apport du Gone va au-delà de sa faculté à faire trembler les filets. Tactiquement, il semble être d’une grande utilité pour le sélectionneur national. Ce dernier a estimé, après la victoire contre le Mali, que « Slimani a agrandi sa palette de jeu cette année. Il a souvent pris les intervalles et a gardé cet état d’esprit de battant.»
Le natif d’Aïn Benian (Alger) a été incorporé en seconde période dans le rôle d’un 9.5 pour un réajustement tactique. Un rôle qu’il avait pleinement rempli d’après son entraîneur. Cette satisfaction donnée laisse entrevoir d’autres sélections et occasions pour soigner les stat’ ffensives personnelles.

Le Niger et le Djibouti pour réduire l’écart
Avec des adversaires comme le Djibouti et le Niger lors des éliminatoires, qui débutent en septembre prochain, de la Coupe du Monde 2022, Slimani, qui fêtera ses 33 ans dans 5 jours, pourrait grappiller quelques marches sur Tasfaout. En tout cas, Belmadi croit dur comme fer que son protégé est en mesure d’atteindre cette barre mythique. « Slimani est en mesure de réaliser d’autres records en devenant même le meilleur buteur de toute l’histoire des Verts. Il est arrivé sur la pointe des pieds à Monaco, et là, il est en train de s’illustrer de match en match. Il est devenu un élément incontournable de son équipe », avait déclaré le premier responsable de la barre technique des champions d’Afrique du temps où son protégé jouait en Principauté. Sachant que l’ancien driver d’Al-Duhail (Qatar) aime vivre les moments historiques…