Suite au nouveau coup de gueule de Kylian Mbappé, la FFF a accepté de réviser sa convention sur les droits à l’image. Mais un sponsor des Bleus l’a mauvaise. Kylian Mbappé a gagné sa bataille contre la FFF. L’attaquant du Paris Saint-Germain avait en effet décidé de boycotter le jeu médiatique de certains sponsors de l’équipe de France, quelques mois après avoir déjà fait savoir qu’il souhaitait avoir plus de contrôle sur son droit à l’image. Déjà embarquée dans d’autres problèmes, la FFF avait alors rapidement dégainé. « Après des échanges concluants en présence des cadres de l’équipe de France, du président, du sélectionneur et d’un responsable du marketing, la Fédération Française de Football s’engage à réviser, dans les plus brefs délais, la convention inhérente aux droits à l’image qui la lie à ses joueurs en sélection », pouvait-on ainsi lire dans le communiqué publié avant-hier, mettant ainsi un terme à l’affaire Mbappé.

KFC regretteles caprices de Kylian
Le joueur, qui a été soutenu par plusieurs de ses coéquipiers de sélection, s’est depuis plié aux opérations de sponsoring, satisfait de la réponse de sa fédération. Sauf que certains sponsors l’ont mauvaise. Interrogé par Sport Business Club, le vice-président France de la chaîne de fast-food KFC, Alain Béral, a vivement réagi.
Ce dernier a tout d’abord regretté d’avoir subi « un caprice » de Kylian Mbappé qui se trouve, selon lui, en pleine « crise de jeunesse ». Mais ce n’est pas tout. « C’est un problème entre la Fédération et Kylian Mbappé. Pas le nôtre. Nous avons payé pour quelque chose de clair. S’il le faut, nous ferons valoir nos droits. » Cette affaire n’est sans doute pas terminée. n